CELLE QUI PLEURAIT SOUS L’EAU

Pas de commentaire

Niko Tackian

RESUME : SI CLARA N’AVAIT PAS AIMÉ CET HOMME, ELLE SERAIT TOUJOURS EN VIE.
Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.
Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, veut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.
Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.
QUI RENDRA JUSTICE À CELLE QUI PLEURAIT SOUS L’EAU ?


Avis général

Une construction qui m’a déstabilisée, j’ai eu l’impression que ce qui devait être l’histoire secondaire a pris plus de place que l’histoire qui pour moi devait être la principale. J’ai quand même découvert des personnages énigmatiques mais attachants, un couple atypique que j’ai hâte de découvrir dans d’autres enquêtes. L’intrigue fût tout de même rondement menée et même si je n’ai pas été à fond dans ce roman, j’en garde le souvenir d’une bonne lecture.


Les personnages

J’ai découvert le personnage de Tomar qui malgré ses nombreux côtés sombres, est un homme énigmatique et attachant. Son adjointe est tout aussi attachante que lui avec son caractère bien trempé et sa détermination sans faille. J’ai apprécié les suivre chacun dans leur enquête.


La forme

La construction de ce roman m’a beaucoup perturbée. Même si j’ai l’habitude de suivre deux enquêtes parallèles, j’ai été surprise par la finalité de ce livre et surtout, j’ai trouvé que la place des deux intrigues s’est trouvée inversée. Hormis ce détail, la lecture s’est avérée fluide et agréable, un roman d’une parfaite longueur. Il m’a tout de même manqué un petit quelque chose et je n’ai donc pas été happée par ce roman.


Le fond

J’ai découvert pour la première fois un duo parfait, Tomar et Ronda. Chacun avec sa force de caractère va mener son enquête sans jamais rien lâcher. Chacun son histoire, chacun son passé, ces deux personnages se sont bien trouvés. Même si les intrigues étaient plutôt bien menées, il m’a manqué un brin de suspense pour être à fond dans ce roman. J’ai trouvé certains des évènements assez prévisible, et la fin ne m’a pas non plus vraiment surprise. Ayant entendu tant de retours élogieux, peut être que j’en attendais trop, alors je vais vite lire un autre livre de Niko pour repartir sur une note positive.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s