Freeric HUGINN

Pas de commentaire

répond à mes questions.


Vouliez-vous devenir écrivain quand vous étiez petit ? À quel âge avez-vous commencé à écrire ?

Cela ne m’avait jamais traversé l’esprit. Quand j’étais à l’école, j’avais des difficultés à écrire plus d’une page pour les dissertations, alors devenir écrivain, je m’en croyais incapable. Je suis d’ailleurs encore étonné de ne plus être un auteur autoédité après mon contrat avec la Maison d’édition « Libre 2 Lire ».


Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

La menace d’une entité – un extra-terrestre ? Un esprit ? – de me faire passer à trépas si je ne publiais pas quelques romans. Je sais, ça ne vend pas du rêve…


Y a-t-il des manuscrits que vous avez écrits, mais qui n’ont pas été publiés ? Pour quelle raison ?

Tous ont été publiés, donc la question ne se pose pas.


Être écrivain, c’est plus un métier ou une passion ?

Pour être un métier, il faudrait pouvoir en vivre décemment et même si mon lectorat s’agrandit de jour en jour, je suis encore loin du compte.


Avez-vous d’autres passions que l’écriture ?

La moto, les balades en pleine nature avec mes chiens, la musique, le cinéma, le Tarot de Marseille… Il y a trop de choses à vrai dire.


Quels sont les bons et les mauvais côtés du métier d’auteur ?

Lire les retours enthousiastes de ses lecteurs. Voir combien nos mots les ont touchés s’avère peut-être le meilleur côté. Quant au mauvais côté, l’isolement nécessaire pour se livrer à l’écriture n’est pour moi pas une mauvaise chose, donc…


Quelles sont vos habitudes d’écriture (lieu, moment de la journée, en musique) ?

Aucune habitude pour ma part. Je suis trop chaotique pour cela.


Quel est votre process d’écriture ? (plan, improvisation, recherches)

Beaucoup de recherches afin d’éviter les absurdités sur certains sujets peu maîtrisés. Sinon, un plan succinct et de l’impro. Mes personnages se chargent du reste. Ils ne sont jamais à court de surprises.


Où trouvez-vous votre inspiration ? Avez-vous des moments où l’inspiration ne vient pas ?

Tout m’inspire. L’inspiration ne m’a encore jamais fait défaut. En revanche, comment traduire celle-ci, trouver le bon angle d’attaque, le bon levier, est parfois beaucoup plus compliqué…


Vos histoires sont-elles tirées de faits réels, d’anecdotes personnelles ?

Dans mes écrits tout est vrai, même ce qui n’est que pure invention.


Quel est le livre qui a été le plus difficile à écrire ? Et le plus simple ?

Mon roman d’anticipation « Syndrome de Dawn, le maître des fourmis ». Cette histoire commence par une romance entre un jeune homme désabusé et sa future femme, puis son amour pour son enfant, avant de tourner au thriller. La partie romance m’a fait saigner les doigts. Je ne voulais pas écrire quelque chose de bateau. Il est tellement facile de tomber dans le cliché avec pour thème l’amour. Je désirais quelque chose de romantique, voire poétique, mais toujours rester tranchant. Ma récompense est que mes lecteurs craquent souvent pour cette histoire d’amour qui vire au cauchemar dans sa partie thriller. J’en suis très heureux. Le plus simple à écrire fut ma dystopie « Le secret du sexe déchu », un roman où les hommes subissent ce que nombres de femmes subissent sur cette planète chaque jour.


Avez-vous une préférence pour l’un des romans que vous avez écrits ? Si oui, lequel et pourquoi ?

Il m’est impossible de répondre à cette question. Tous possèdent des particularités qui rendent cette préférence impossible. En revanche, celui où je me suis le plus éclaté reste sans contexte « Spirale interdite ». L’histoire d’un couple vengeur à la sauce « Natural born killer » d’Oliver Stone et Quentin Tarantino d’après mes lecteurs.


Avez-vous déjà pensé à arrêter l’écriture ? Si oui, pourquoi ?

Comme un fumeur cesse de fumer entre chaque cigarette, chaque jour j’arrête d’écrire. Mais c’est devenu une addiction. Je ne sais pas si un jour j’y parviendrai. Et puis, il y a toujours cette menace de mort de cette entité qui plane sur ma tête si j’arrête, alors…


Avez-vous un ou des nouveau(x) projet(s) en cours ? Une idée de la date de sortie ?

J’ai un nouveau projet en cours. J’ai pris mon temps avant de le commencer et vais prendre encore mon temps pour le fignoler, donc aucune date de sortie n’est fixée ; même si mes lecteurs me tannent pour qu’il sorte dans les plus brefs délais.


Un dernier commentaire ?

Oui, pour mes lecteurs. Un grand MERCI à tous pour leur soutien, leurs messages et leur enthousiasme qui me donne envie de poursuivre l’aventure au milieu de la jungle littéraire.


BIBLIOGRAPHIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s