SANS RETOUR

Pas de commentaire

Thomas Clearlake

RESUME : Lors d’un séjour à la montagne, John Gardner, dirigeant d’un groupe de sociétés, et sa famille, reçoivent amis et associés dans un lodge luxueux, au cœur des Rocheuses. Au deuxième jour, une tempête de neige se lève. Les routes sont bloquées. Les réseaux hors-service. Ils se retrouvent coupés du monde. Quand le blizzard cesse, dix-huit jours ont passé. Les occupants du lodge sont secourus et placés en observation.
Cinq d’entre eux sont portés disparus.
Les survivants sont extrêmement amaigris.
Et en état de choc. Ils ne parleront pas. Ils garderont le secret.
Le plus atroce des secrets.


Avis général

J’ai vraiment apprécié ce roman qui me faisait de l’œil depuis sa sortie, c’est avec joie que j’ai donc débuté la lecture. On est tout de suite mis dans l’ambiance, on sait qu’il va y avoir de nombreux rebondissements et beaucoup de suspense, l’auteur nous le fait sentir très vite. Le fait que l’intrigue soit scindée en plusieurs partie contribue à nous maintenir en haleine, on veut savoir la suite. Le seul petit bémol, c’est que j’ai trouvé la fin un peu longue, je m’attendais à autre chose et j’ai eu une petite déception, mais cela n’entache pas mon intérêt pour ce livre.


Les personnages

Ce qui fait la particularité de ce roman, c’est qu’on y retrouve un certain nombre de personnages qui sont tous importants à leur façon pour construire l’intrigue, et même si on sent bien que John Gardner est un peu le meneur de la famille, rien ne pourrait se faire sans les autres. Plusieurs des personnages ont rapidement gagné mon empathie, tandis que j’en ai détesté d’autres, mais il y a un très bon équilibre entre les deux.


La forme

Le fait que ce roman soit construit en plusieurs parties en fait tout son charme. L’auteur commence par nous mettre gentiment dans l’ambiance, on découvre petit à petit les personnages qui vont être au cœur de l’histoire et mettre en place le contexte de l’intrigue principale. Il créé alors une sorte de curiosité qui va nous pousser à tourner les pages. On a envie de comprendre ce qu’il s’est passé et on va bien vite le découvrir, c’est pour moi le moment le plus fort en émotions du livre, j’ai vraiment eu l’impression à ce moment la de vivre avec les personnages, et j’ai tremblé avec eux. Puis arrive la fin du roman, cette fin que j’ai trouvé plus longue et le suspense est retombé pour moi à ce moment la, j’ai continué à tourner les pages mais avec moins d’entrain, et j’ai été un peu déçue.


Le fond

On découvre une histoire sordide, la famille Gardner ainsi que des proches collaborateurs vont passer plusieurs jours en montagne, coupés du monde à cause d’une tempête. Mais que va-t-il leur arriver ? J’ai vraiment tremblé avec les personnages, l’auteur a parfaitement rempli son contrat sur ce point. L’histoire est parfaitement ficelée, les éléments s’enchaines, comment vont-ils s’en sortir ? Une intrigue vraiment passionnante qui m’a vraiment marquée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s