LES MÂNES DE L’OMBRE

Pas de commentaire

Katell Curcio

RESUME : À la villa Montmorency, quartier chic du 16ième, un homme est retrouvé pendu dans sa propriété. Meurtre ou suicide ? Chez lui, un manuscrit a disparu. Marc Sevin, flic au 36, s’intéresse à la victime. Cette personnalité aux multiples facettes le trouble et l’interroge. Qui était réellement Jean Dumon ? Que cachait-il ? Des révélations déroutantes, des secrets bien gardés vont plonger l’enquêteur au cœur d’une affaire bien plus sombre qu’il n’y paraît. Le manuscrit est-il la clé d’une effroyable machination ?


Avis général

Quand j’ai commencé cette lecture, je ne m’attendais pas du tout à ce que j’allais y trouver. Je n’ai pas été embarquée dès le départ, il a fallu que l’intrigue se mette en place et à partir de la, j’ai été transportée avec les personnages, le suspense m’a accompagnée jusqu’à la fin, j’ai tourné et tourné les pages. J’ai vraiment été surprise par ce roman, et dans le bon sens bien sure.


Les personnages

On découvre dans ce livre l’histoire de la famille Dumon suite à la mort de Jean. Marc, le policier qui se lance dans l’enquête est une personne agréable et il est très agréable de suivre l’intrigue à ses côtés. Quelques autres personnages avec une personnalité attachante également viennent compléter le tableau, tandis que d’autres nous sont insupportables, l’auteur a su créer ainsi un bon équilibre. Je dois avouer que je suivrais bien une autre enquête avec Marc 🙂


La forme

L’intrigue est très bien construite dans ce roman, avec des retours en arrière qui permettent de comprendre certains évènements jusqu’au dénouement final, et ils sont totalement nécessaire. L’écriture est très agréable et la lecture est donc fluide, les pages se tournent facilement.


Le fond

Suite à la mort de Jean Dumon, nous allons suivre l’enquête sur les circonstances de sa mort aux côtés d’un policier, Marc. Il se laisse emporté par son enquête, il tourne parfois en rond mais il ne veut rien lâcher, il veut comprendre ce qu’il s’est passé, il ne croit pas au suicide. Il se lance donc à corps perdu et nous entraine avec lui. Les éléments nous sont dévoilés au fur et à mesure, jusqu’à comprendre ce qu’il s’est réellement passé, et ce fût une totale surprise, une fin impensable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s