LE MORPHO BLEU

Pas de commentaire

Jean-Louis Roujean

RÉSUMÉ : Avril 2031. Quand le corps nu et congelé de Michelle Coltrane est découvert au petit matin à Springfield dans l’État de l’Illinois, l’inspecteur Azor Streyes est bien loin de se douter qu’il a mis le doigt dans un engrenage infernal. Finalement, six corps nus congelés de jeunes femmes vont jalonner la mythique route 66, de Chicago à Los Angeles. Leur point commun ? Un papillon morpho bleu tatoué dans leur cou.
Azor Streyes sera amené à enquêter à travers les États-Unis, entraînant le lecteur dans ses découvertes. Un puzzle complexe sur fond d’amours sulfureuses, d’amitiés complexes et de complots familiaux. Des enjeux financiers, artistiques, politiques et scientifiques sont au cœur de cette énigme singulière qui aborde les premiers effets du réchauffement climatique.
Lorsque la mer aura largement grignoté nos côtes et que l’espace habitable sera considérablement réduit, à quoi ressemblera le monde de demain ?
Un début de réponse à vous glacer le sang … même en Floride !


Avis général

Je voudrais tout d’abord présenter mes excuses à l’auteur car je n’ai pas apprécié ce livre à sa juste valeur. Je pense que ce n’était pas le meilleur moment pour un roman qui s’est révélé être pointilleux et il fallait, pour être vraiment captivé par l’histoire, bien pouvoir suivre l’intrigue qui s’est déroulée dans de nombreux lieux et avec de nombreux personnages. Je me suis sentie « larguée » tout au long, et même si j’estime avoir compris le plus gros de l’histoire, j’ai vraiment manqué de concentration et de ce fait, je n’ai absolument pas compris le dénouement. On suit dans ce livre une enquête sur 6 meurtres perpétrés à travers les États-Unis aux côtés d’Azor, un inspecteur plutôt sympathique qui va devoir voyager et démêler le vrai du faux avec tous les éléments qu’il va découvrir.


Les personnages

Notre personnage principal, Azor Streyes est plutôt sympathique, le fait de suivre l’enquête de son point de vue est agréable. Mais il y a dans ce roman de très nombreux autres personnages, qui vont être plus ou moins mis en avant au long de l’intrigue, ce qui a d’ailleurs contribué au fait que je me suis sentie perdue au cours de ma lecture. J’ai eu du mal à passé de l’un à l’autre et de me souvenir de leur rôle précis.


La forme

Malgré les quelques difficultés rencontrées pour comprendre l’histoire, il faut noter que la lecture est tout de même très fluide, les paragraphes plutôt courts permettent de bien délimiter le récit et l’enquête. Une autre difficulté rencontrée est que l’auteur nous déplace à travers les États-Unis et ne connaissant pas du tout, je me suis perdue à travers tous les lieux cités et je n’ai pas réussi à me situer en même temps que les personnages. En fait je pense que ce livre nécessite une attention vraiment particulière pour arriver à comprendre tous les éléments de l’intrigue, il y a un très bon fond que je n’ai malheureusement pas su déceler par manque de concentration dans ma lecture. Je pense que je le relirai surement dans d’autres circonstances car je suis vraiment peinée d’être passée à côté, cela ne m’arrive que très rarement. De ce fait, le dénouement m’a laissée perplexe, j’ai ce besoin de comprendre d’où le fait que j’envisage une prochaine relecture dans de meilleures conditions.


Le fond

L’inspecteur Azor Streyes se voit enquêter sur la mort de 6 femmes qui ont toutes un point commun, un tatouage de Morpho bleu dans le cou. Il va côtoyer à travers son enquête de nombreux personnages, qui vont être plus ou moins impliqués. Ses découvertes vont le mener d’un bout à l’autre du pays, il va devoir déceler le vrai du faux, à qui il peut faire confiance ou non. Mais ce roman nous alerte aussi sur le réchauffement climatique qui va être ici un sujet majeur, et peut être le déclencheur de tout. Mais que s’est-il réellement passé et pourquoi ces 6 femmes ont été tuées, c’est bien ce qu’Azor va devoir finir par découvrir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s