Alice NEVOSO

Pas de commentaire

répond à mes questions.


Parlez-nous un peu de vous, qui êtes-vous ?

J’ai quarante ans, des histoires plein la tête, et des lunettes papillon en écaille. Je suis tête en l’air et un peu idéaliste. J’aime : les discussions avec mes copines, le roquefort et le chocolat praliné, les gens aimants et rassurants. 

Je déteste : la mauvaise humeur, les certitudes, le bricolage (je suis nulle !) et le céleri. 

Sinon, dans la vie « concrète », je suis enseignante et maman.


Vouliez-vous devenir écrivaine quand vous étiez petite ? À quel âge avez-vous commencé à écrire ?

Non, pas du tout ! J’étais simplement fascinée par les contes et la magie.  J’ai commencé à écrire à la naissance de mes enfants.


Et qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

A l’origine de mon envie d’écrire, il y a un roman d’Isabel Allende, que j’ai trouvé dans une pizzéria d’une petite ville péruvienne, nichée dans la Cordillère des Andes. Ce livre fantastique (et très célèbre) s’intitule La Maison aux Esprits. Quand je l’ai lu, j’ai été sous le choc devant tant de beauté et de vérité. 

Puis, de retour en France, je l’ai relu, en soulignant tous les passages qui me plaisaient. Et je me suis dit qu’au bout du monde, sur un autre hémisphère, dans une autre langue, il y avait cette écrivaine qui arrivait à me faire vibrer. Et que moi aussi j’avais envie moi aussi d’essayer de faire vibrer les autres. 


Y’a-t-il des manuscrits qui n’ont pas été publiés ? Pour quelle raison ?

Oui, bien sûr ! De mauvais manuscrits qui doivent rester dans les oubliettes de mon ordinateur !


Pour vous l’écriture, c’est plutôt un métier ou une passion ?

C’est une passion – un peu dévorante, comme le chocolat, les chaussures ou la musique pop.


Quels sont pour vous les bons côtés ? Et les mauvais ?

L’écriture est un moyen d’expression pour moi, une manière d’afficher ma singularité. Chez d’autres personnes, ce sera le style vestimentaire, la danse, le chant ou les blagues ! Je ne vois pas de mauvais côtés à l’écriture…


Avez-vous des habitudes d’écriture ? Quelles sont-elles (lieu, moment de la journée, en musique) ?

Pas de musique pour moi, j’ai besoin d’« entendre » mes phrases dans ma tête ! Le silence du matin ou du soir – avec un thé vert très fort – me suffit.


Avez-vous un process d’écriture ? Quel est-il ?

Non, pas de processus. Beaucoup de travail, des relectures, et du Temps pour une bonne maturation. 


Où trouvez-vous votre inspiration ? Avez-vous des moments ou l’inspiration ne vient pas ?

Les idées vont et viennent, et ne tiennent qu’à un fil… Souvent, elles germent au moment où il ne faut pas – en voiture, en randonnée, ou en préparant le repas ! Comme je suis tête en l’air, je les note sur un bout de papier de peur de les oublier. 


Vos histoires sont-elles tirées de faits réels, d’anecdotes personnelles ? Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir ces sujets ?

Oui, bien sûr ! Je pense qu’on ne peut écrire que sur ce que l’on connaît. Et comme je ne vis pas dans le Michigan, que je ne suis pas médecin légiste, que je n’ai pas parcouru l’Australie ni le Kenya, je ne peux pas écrire de roman policier ni de roman d’aventures ! J’écris sur des sujets plus simples, plus « terre-à-terre ». 

Mon écriture est féminine, tournée vers l’introspection, les liens familiaux, la maternité, et la vie de tous les jours. 


Y’a-t-il un livre qui a été plus difficile à écrire ? Et un plus simple ?

Non. J’ai pris énormément de plaisir à les écrire. A chaque fois, je suis embarquée dans mon projet. Et une fois que le livre est fini, je me sens toute « vide » !



Avez-vous déjà pensé à arrêter l’écriture ? Si oui, pourquoi ?

Oui, bien sûr, pour avoir plus de temps, et me mettre au théâtre d’improvisation, à la peinture sur soie, au judo, et à toutes les activités que je n’ai pas le temps de pratiquer ! Mais rien à faire, l’écriture fait partie de mon quotidien, au même titre que le brossage des dents ou la lecture de l’histoire du soir pour mes enfants !


Avez-vous un ou des nouveau(x) projet(s) en cours ? Une idée de la date de sortie ?

Je viens tout juste de mettre en ligne mon dernier roman Quelque part le bonheur t’attend… 

C’est l’histoire d’une adolescente complexée qui par un soir de novembre, ouvre un flacon de parfum magique et tombe nez à nez avec son arrière-grand-mère, une femme au caractère bien trempé. 

Le roman parle de confiance en soi, de lien aux autres et il y a évidemment une histoire d’amour….


Autoédition ou maison d’édition ? Pourquoi ce choix ?

Via l’autoédition, j’ai rencontré beaucoup de lectrices et de blogueuses littéraires. Par leurs commentaires et leurs encouragements, elles m’ont énormément aidée à progresser !


Vous écrivez mais aimez-vous lire également ? Si oui quel type de romans ?

Oui, bien sûr ! Je lis beaucoup de romans contemporains. J’ai dévoré les romans d’Isabel Allende, Ludmila Oulistkaïa et Chimamanda Ngozi Adichie. Récemment, j’ai découvert l’univers de John Green, et j’ai vraiment été séduite par son côté philosophique et très drôle en même temps. 


Un dernier commentaire ?

Merci beaucoup Elodie de m’avoir donné la parole et de m’offrir de la visibilité !


BIBLIOGRAPHIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s