LE DÉBUT DE LA FAIM

Pas de commentaire

Nil Borny

RÉSUMÉ :

‘C’est la fin du monde ! On va tous y rester et crever dans d’atroces souffrances et… une bombe atomique me kiffe ?! La vie est vraiment fantastique !’

Un étrange phénomène se propage dans la capitale française et sa banlieue, transformant la majorité de la population en monstres avides de chair humaine. Pour une raison inconnue, certains survivants ne présentent aucun symptômes.
L’épidémie est vécue à travers les yeux de femmes et d’hommes que rien ne prédestinait à se rencontrer.
Mathieu, Natacha et Louis vont se croiser d’une manière bien singulière. Se croyant bien à l’abri, ils apprendront que les hordes de morts-vivants qui sillonnent les rues sont loin d’être leur seul problème.
Malgré eux, ils vont s’immerger jusqu’aux origines du mal.


Avis général

Bon autant le dire tout de suite, je suis du genre à éviter les histoires de zombies c’est vraiment pas mon truc. Mais en suivant l’auteur sur Facebook et en rigolant de ses publications, je me suis dis que ses livres devaient être « différents ». Je me suis donc lancée dans ce livre, sans vraiment savoir ce que j’allais y trouver. Le début m’a laissée un peu perplexe, bon ok on découvre des personnages et surtout les zombies qui débarquent à Paris. Mais l’histoire a vraiment pris un tournant une fois tous les personnages installés. Je me suis surprise à aimer ce livre, à continuer à tourner les pages avec envie, et comme beaucoup je pense, j’ai grave kiffé Louis qui m’a bien fait marrer avec son caractère si particulier. Et au final la lecture a été super rapide et j’ai vraiment adoré, car c’était comme je me l’étais imaginé, légèrement décalé. Et au milieu de tout ça, l’amitié, l’amour, le rire, du coup je n’ai pas du tout été dérangée par les zombies alors que vraiment, tout ce qui est « surnaturel » en général ne me plait pas. Alors vraiment BRAVO à l’auteur qui m’a réconciliée (bon que dans ses livres à lui hein) avec les zombies. Et j’ai tellement aimé que j’ai enchaîné le second avec entrain.


Les personnages

Une ribambelle de personnages dans ce livre, tous plus attachants les uns que les autres, avec chacun leur caractère unique. Ils forment un petit groupe très sympa, je me suis vraiment prise d’affection pour chacun d’eux, surtout quand ils se retrouvent tous ensemble. Mais s’il y en a un qui sort du lot, c’est bien Louis, et je pense que c’est cherché et voulu par l’auteur. En fait on dirait un peu lui, un personnage drôle qui est capable de « rire » même dans les moments les plus sérieux, et c’est ce personnage de Louis qui fait toute la différence dans ce livre. Un cocktail explosif de personnalités pour un groupe qui va tenté de survivre au milieu des zombies prêts à leur faire la peau.


La forme

Le livre est bien écrit, dans un langage simple, ce que j’apprécie. L’auteur nous présente les différents personnages dans leur environnement jusqu’à ce qu’ils croisent les zombies. Et puis vient ensuite leur rencontre et la course à la survie dans des villes infestées de zombies. Ce livre est un mélange de plein de chose, des zombies bien sur mais aussi plein d’émotions, du rire, des joies, des peines, et tout est très bien dosé. J’ai vraiment aimé l’écriture de cet auteur et je pense vraiment lire tous ces autres livres du coup.


Le fond

Une grande partie de la population parisienne et alentour se transforme mystérieusement en zombie. Mais parmi eux, des irréductibles, un groupe va se constituer au fur et à mesure des rencontres, et ils vont devoir tenter de survivre sans se faire mordre par ces fichus zombies. Vont-ils tous s’en sortir ? Et vont-ils retrouver les personnes responsables de ce chaos pour en finir ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s