LA PAUPIÈRE DU JOUR

Pas de commentaire

Myriam Chirousse

RÉSUMÉ :

Cendrine Gerfaut arrive à Barjouls, village perdu dans les montagnes du sud de la France. Officiellement, elle est botaniste et vient recenser les espèces végétales des alentours. En réalité, elle est à la recherche de Benjamin Lucas, originaire de Barjouls, assassin de son fiancé. Après des années de prison, Benjamin a été relâché et Cendrine s est promis de tuer celui qui a brisé sa vie.

Barjouls est comme une ancienne famille. Sous une apparence bon enfant, tout le monde se surveille, s’aime ou se déteste. Cendrine Gerfaut va devoir rester sur ses gardes. Et sa quête va lui réserver bien des surprises.

La Paupière du jour raconte le chemin d’une femme qui se débarrasse des liens qui l’attachent au passé. Ce deuxième roman de Myriam Chirousse met en scène une nature splendide, omniprésente, magnifiquement évoquée ; des personnages que la vie n a pas épargnés ; des tragédies, des passions et des secrets.


Avis général

J’ai découvert ce livre et surtout cette auteure grâce à un service presse. Je dois dire que j’ai un avis plutôt « mitigé » sur ce livre. Alors autant j’ai adoré l’histoire, le sujet, découvrir Cendrine et les habitants de Barjouls, sa quête de vengeance, bref l’histoire m’a totalement convaincue avec ces nombreux rebondissements, je dois dire que à aucun moment je n’ai pu deviner quel serait le dénouement de toute cette histoire, mais alors ce qui m’a dérangé, c’est l’écriture, moi je l’appellerai un langage « soutenu » car je ne sais pas bien comment le décrire, mais il y a des passages que j’ai « occulté », j’ai lu sans vraiment lire, les mots étant inconnus de mon vocabulaire et trop compliqués à mon goût. Du coup mes sentiments sur ce roman sont partagés. Malgré cela, c’est un livre qui est intéressant et qui vaut la peine d’être découvert.


Les personnages

J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire de Cendrine, cette femme qui est dévastée par la mort de son amour de jeunesse, tué par balle quelques années plus tôt. Cette femme a soif de vengeance et elle veut retrouver l’assassin de son Aymeric. Cendrine est très touchante, et nous rempli d’émotions. Une battante, prête à tout pour connaitre la vérité, quitte à mettre ses sentiments de côté. Et puis il y a Hugo, ce « vendeur d’œuf » qui va s’amouracher de Cendrine et va avoir envie de l’aider.


La forme

Ce roman est très bien construit dans sa forme, l’histoire commence tout doucement, l’intrigue se met en place, le suspense également et il ne nous quittera plus jusqu’à la fin grâce aux nombreux rebondissements qui viennent ponctuer l’histoire. Le dénouement fût une totale surprise, de ce côté là, c’est très bien fait. Mais comme je l’ai dit précédemment, l’écriture m’a plutôt dérangée à certains moments, assez nombreux pour que je doive le souligner. Mais ceci est un point de vue personnel, et donc malgré tout ce roman vaut le détour.


Le fond

Cendrine voit son amour de jeunesse tué d’une balle dans une bijouterie. Elle se promet alors de retrouver l’assassin et de venger Aymeric. Des années plus tard, la vie l’emmène dans le petit village de Barjouls à la recherche d’un certain Benjamin Lucas. Mais tout ne va pas se passer comme prévu. Au fil des rencontres, Cendrine met les pieds dans des histoires vieilles de plusieurs années, magouilles et compagnie. Elle va devoir démêler le vrai du faux pour enfin arriver à son but. Mais va-t-elle assouvir sa soif de vengeance ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s