David LOEW

Pas de commentaire

répond à mes questions.


Parlez-nous un peu de vous, qui êtes-vous ?

Alors, moi, c’est David… un beau jeune homme de 44 ans avec encore toutes ses dents (enfin, je crois) et on va éviter le sujet des cheveux ! Dans la vie, je suis cadre dans l’industrie et accessoirement j’ai écrit un thriller, Prédateurs, qui est sorti le 30 Juillet 2020. La suite, Dans l’ombre du Chasseur, est en cours d’écriture.


Vouliez-vous devenir écrivain quand vous étiez petit ? À quel âge avez-vous commencé à écrire ?

Ecrire n’est pas dans ma nature. Depuis tout petit, je suis un lecteur. J’ai lu d’abord les Fantomette, le Club des Cinq puis Stephen King. Plus récemment, j’ai élargi le nombre des auteurs que je lis. Désolé, je vais pas tous les citer mais on risque d’y passer la nuit ! J’ai commencé à écrire j’avais 42 ans, 3 mois, 2 semaines, 6 jours, 3 heures 17 minutes, mais c’est pas sur : ma montre déconnait !


Et qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

Je n’avais plus envie de rien. Une période compliquée de ma vie. Même lire m’était devenu difficile. Alors, je me suis demandé quel était le livre que j’aimerais lire. Plutôt que de le chercher, je me suis mis à l’écrire. Prédateurs était né !


Y’a-t-il des manuscrits qui n’ont pas été publiés ? Pour quelle raison ?

Non… du coup, il n’y a pas de raison.


Pour vous l’écriture, c’est plutôt un métier ou une passion ?

Alors, c’est plus une passion. Je suis loin de pouvoir vivre de mes écrits. Toutefois, j’ai créé ma société, du coup c’est devenu plus une activité secondaire qu’un métier à proprement parler. Je vais te faire une confidence : c’est un loisir qui a le luxe de ne rien me coûter. Deuxième luxe, il m’offre de belles rencontres. Grâce à Prédateurs, je suis devenu riches de nouveaux amis. Je ne les aurais jamais rencontrés autrement. Je pense à toute une bande d’amis auteurs avec qui j’échange quotidiennement. Avec certains d’entre eux, j’échange même fréquemment par téléphone. On se soutient, on s’entraide. Ces personnes sont une force. Je leur rend hommage dans le tome 2 de ma saga « Chasses à l’Homme ».


Quels sont pour vous les bons côtés ? Et les mauvais ?

Les bons cotés ? Alors, je vais vous répondre par des noms : Christian Guillerme, Virginie Lloyd, Nathalie Millet, Virginie Sarah Lou, Julien Charreyron, Nil Borny, Nicole Thomas, Jean-Michel Raffali, Laurel Geiss, Maud Elsen, Lorelei Martin, Enolla Brunetti, Marie-Claire Touya, Marie Rozsa, Nelly Topscher, Corinne Bertrand, Eva David… pour les mauvais… il y en a mais je vais garder leurs nom pour moi…


Avez-vous des habitudes d’écriture ? Quelles sont-elles (lieu, moment de la journée, en musique) ?

Le soir, devant la télé qui me regarde plus que je ne la regarde. Je m’installe dans mon fauteuil, j’ai une table à roulettes qui se règle et s’incline dans tous les sens. Je pose ma tablette dessus, un iPad Pro doté d’un clavier et zou…


Avez-vous un process d’écriture ? Quel est-il ?

Absolument pas…


Où trouvez-vous votre inspiration ? Avez-vous des moments ou l’inspiration ne vient pas ?

Tout est source d’inspiration. Une histoire racontée par un ami, des idées viennent en permanence. J’ai une imagination aussi riche que ma vie intérieure. Si je ne suis pas inspiré, je n’écris pas. Je ne m’oblige à rien.


Vos histoires sont-elles tirées de faits réels, d’anecdotes personnelles ? 

Ah… alors, celle qui est sortie, non. Mais dans une des futures, oui.


Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir ces sujets ?

Ça m’inspire tout simplement. 


Y’a-t-il un livre qui a été plus difficile à écrire ? Et un plus simple ?

Prédateurs, bien que loin d’être parfait, a été plutôt facile. Bon, en même temps, l’histoire a été écrite par ses personnages. Moi, j’avais un début et une fin. Vaguement des idées de développement qui apparaissaient au fur et à mesure du temps. Le reste, ce sont mes personnages. Je les aime tant. La suite est plus compliquée. Prédateurs a été accueilli au-delà de mes espérances. Cela met une pression. Cette suite implique tellement de choses pour mes personnages. Ce livre sera tellement différent que ça met une vraie pression.


Avez-vous une préférence pour l’un de vos romans ? Pourquoi ?

Alors, oui… Prédateurs… pourquoi ? Parce qu’à ce jour, il n’y en a pas d’autre !


Êtes-vous satisfait du « succès » de vos livres ?

Très, je n’imaginais pas un tel accueil.


Avez-vous déjà pensé à arrêter l’écriture ? Si oui, pourquoi ?

Non… pourquoi, d’ailleurs ?


Avez-vous un ou des nouveau(x) projet(s) en cours ? Une idée de la date de sortie ?

J’ai un projet en cours qui s’intitulera Dans l’ombre du Chasseur. Il sera la suite directe de Prédateurs.


Autoédition ou maison d’édition ? Pourquoi ce choix ?

Autoédition. Je n’ai pas forcément trouvé de maison d’édition qui me convenait à l’époque. Au départ, ça m’effrayait et à présent, je suis plutôt content. J’ai une liberté totale. Après, si j’ai une opportunité dans une ME qui corresponde à mes critères, je ne refuserai pas.


Parlez-nous de votre dernier roman (sujet, durée d’écriture, choix des personnages, date de sortie…) ?

C’est la suite de Prédateurs, on retrouvera donc les personnages de celui-ci. J’ai environ 242 pages, et je pense que ce roman oscillera entre 350 et 450 pages. Il terminera la série. Je n’ai aucune idée de la date de sortie. Fin d’année, voire début de l’an prochain. Je ne me suis pas fixé de dead line.


Quelle relation avez-vous avec les lecteurs ? Échangez-vous régulièrement avec eux ? Proposez-vous des services presse pour faire connaître vos romans ?

Je ne mords pas, je ne snobe pas les lecteurs. J’échange avec celles ou ceux qui me font le plaisir de me contacter. Les services presse sont fait par le biais du site Simplement Pro.


Etes-vous présent sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ce choix ?

Oui, Facebook et Instagram. Étant Autopublié, Internet est mon média privilégié de communication.


Vous écrivez mais aimez-vous lire également ? Si oui quel type de romans ? 

J’ai toujours beaucoup lu. C’est un peu moins vrai aujourd’hui mais j’aime toujours autant. Le temps me manque. Je lis des Thrillers, des Polars, de l’Horreur, toute sorte de Fantasy et de SF. Depuis peu, des feelgoods.


Quel livre auriez-vous aimé écrire ? Pourquoi ?

Franchement, j’en ai aucune idée ! J’ai pas mal de livres que j’ai aimé lire mais de là à vouloir les écrire, il y a un monde !


Avez-vous d’autres passions ?

Oui, je joue de la guitare régulièrement et depuis peu, je cherche à ressembler à mon idole, Christian Guillerme. Je me suis donc mis à la basse !


Un dernier commentaire ?

Non… je peux te faire la bise ?


CONTACTER L’AUTEUR

Profil facebook : www.facebook.com/davidloewauteur

Profil instagram : www.instagram.com/davidloewauteur


BIBLIOGRAPHIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s