DES PROFONDEURS JE CRIE VERS TOI

Sébastien Jullian

RÉSUMÉ : Andy, un jeune garçon de dix ans, tente de tracer son chemin aux côtés de sa mère Sarah, et Mouchy, voisine complice qui veille sagement sur eux. Un beau tableau de famille, s’il n’y avait la présence de Fred, un beau-père alcoolique, drogué et narcissique, qui leur fait vivre un enfer. Un matin d’hiver, un drame se produit et Andy plonge dans un coma indécis. C’est là que tout débute…
Y a-t-il un lien avec les affaires de Patrice et Esther, deux enfants qui ont vécu des expériences similaires il y a presque cinquante ans ? Qui est ce mystérieux voisin qui emménage dans une propriété énigmatique peu après cet accident ? Si Dieu peut entendre nos prières, le Diable peut-il y répondre ?


Avis général

Je vais commencer par remercier l’auteur pour m’avoir choisie pour participer aux services presse de son dernier roman. Après l’avoir rencontré sur un salon il y a peu de temps, j’ai décidé de me plonger dans son univers avec ce petit dernier à la couverture accrocheuse. Et bien je n’ai pas été déçue, ou presque…

Je m’explique : j’ai considéré ce livre en deux parties, la première très accrocheuse, avec une atmosphère pesante, stressante, j’ai été happée dans l’histoire d’Andy et sa mère Sarah dès les premières lignes ; puis la deuxième partie beaucoup plus narrative où l’on espère que le méchant va enfin finir par payer ses actes, reste plus qu’à savoir quand et de quelle manière.

Cette partie qui a mélangé deux époques, m’a amené à me poser de nombreuses questions sur le lien entre ces deux époques justement, les faits qui pouvaient être liés, mais je l’ai ressentie plus légère, et après l’intense première partie, le soufflet est un peu retombé, il y avait du suspense dans cette dernière partie, c’est indéniable, mais je pense que j’en attendais plus avec cette première partie très intense.

Mais les sujets choisis par l’auteur, tellement d’actualité car il parle de violences conjugales et de violences envers les enfants apportent une forte émotion nécessaire à tout bon roman je trouve. C’est vraiment un très très bon roman, qui m’a donné envie de me plonger rapidement dans les autres livres de l’auteur car s’ils sont aussi bons que celui-ci, je pense que je vais passer de bons moments de lecture.


Les personnages

Nous avons 3 personnages qui ressortent dans ce roman.

Tout d’abord Sarah, la maman, qui est malheureusement tombée dans les griffes d’un homme horrible et qui n’arrive pas à s’en sortir. Sa situation ne peut que nous toucher et nous émouvoir, car tellement d’actualité (violences conjugales). Elle m’a émue mais en même temps j’étais énervée après elle, mais pourquoi elle ne le quitte pas, mais on sait tous que c’est une situation très compliquée et que tout n’est pas si facile.

Puis il y a son fils Andy, qui subit lui aussi les violences physiques et verbales de son beau père. Cet enfant m’a tellement touchée, il ne veut que vivre sa vie d’enfant justement, aux côtés de sa mère, il n’est qu’amour, enfin c’est ce que l’on croit en tout cas.

Et puis le méchant, le fameux Fred, être pire que détestable qui fait subir un enfer à sa « famille ». Clairement, on ne va pas se le cacher, on a juste envie qu’il meurt, le plus vite possible d’ailleurs. Et une grande partie du roman sera consacré à ça. Mais il ne faut pas oublié la voisine, Mouchy, qui s’est prise d’affection pour Sarah et Andy et qui voudra tout faire pour les aider, mais avec ses propres limites de vieille femme.


La forme

Je dirais que ce roman a été construit en deux parties.

Dans la première, l’auteur nous plante le décor, on découvre les personnages et leur terrible vie. J’ai adoré la façon dont l’auteur l’a fait, en mélangeant narration et lecture du journal intime d’Andy. Je pense que ça a terriblement joué au ressenti que l’on a, cette ambiance pesante, très stressante car on a peur pour Sarah et Andy, c’est très fort en émotion, vraiment c’est excellent.

Dans la deuxième partie, c’est totalement différent, il y a du suspense certes, mais un peu moins fort en émotion, d’après moi en tout cas. C’est une course contre la montre, quand, comment et qui va arriver à faire payer ses actes à Fred. Cette partie, comme je l’ai évoqué plus haut, mélange deux époques et pendant très longtemps je n’ai pas compris le rapport, j’ai l’impression que ça m’a un peu gênée d’ailleurs. Mais le final est tout de même très très bon, du moins il se passe ce que l’on attend et la manière dont c’est fait, même si on devine certaines choses, ça reste tout de même très surprenant !

La plume de l’auteur est quant à elle très agréable, la lecture est fluide, les pages se tournent facilement, ce roman n’est ni trop long ni pas assez, j’en garderai un très très bon souvenir qui me pousse à lire très vite les autres roman de Sébastien.


Le fond

Sarah et son fils Andy son terrorisés par le nouveau compagnon de Sarah, un être horrible qui est très violent envers eux deux. Mais tout bascule lorsque Fred commet une grave erreur lors d’une de ses crises de colère et laisse Andy pour mort. Dès lors, sa vie va devenir un véritable enfer. Qui lui en veut et pourquoi se sent-il épié et menacé. Andy et Sarah arriveront-ils à se libérer de l’emprise de Fred pour enfin mener une vie tranquille et heureuse…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :