Guillaume AUDRU

répond à mes questions.


Parlez-nous un peu de vous, qui êtes-vous ?

J’ai quarante-et-un ans, je travaille pour une société privée. Je suis marié et j’ai deux enfants de neuf et onze ans. Je réside dans la campagne poitevine.


Vouliez-vous devenir écrivain quand vous étiez petit ? À quel âge avez-vous commencé à écrire ?

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu écrire. Dès que j’ai su lire, je suis devenu boulimique de livres. Au-delà des rédactions scolaires, j’ai commencé à écrire à l’âge de douze ans. Des textes courts sans vraiment chercher à travailler le style.


Et qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

Étant à la base un très gros lecteur, je me suis dit pourquoi pas moi ? J’avais des intrigues un peu plus fouillées que les textes précédemment cités. Il ne restait plus qu’à s’y mettre sérieusement.


Y’a-t-il des manuscrits qui n’ont pas été publiés ? Pour quelle raison ?

J’ai encore des textes qui dorment dans ma clé USB. Certains n’ont pas été publiés car ils n’ont pas plu à mes bêta-lecteurs. D’autres parce que je n’ai pas su y mettre le mot fin.


Pour vous l’écriture, c’est plutôt un métier ou une passion ?

L’écriture est avant tout une passion. Je n’ai jamais envisagé cela comme un métier à part entière.


Quels sont pour vous les bons côtés ? Et les mauvais ?

Le bon côté, c’est l’échappatoire. L’écriture constitue en elle-même une évasion du quotidien. Le mauvais côté, c’est de se retrouver confronté à la page blanche, à ses propres hésitations concernant tel ou tel chapitre. Ça peut être rageant.


Avez-vous des habitudes d’écriture ? Quelles sont-elles (lieu, moment de la journée, en musique) ?

J’écris chez moi, dans une pièce qui n’est pas spécialement dédiée à ça. Je m’isole donc en musique. Des chansons diverses qui peuvent éventuellement coller à l’ambiance du texte en cours.


Avez-vous un process d’écriture ? Quel est-il ?

Je n’ai pas vraiment de process d’écriture ou de rituel. Souvent, c’est un mug de café qui m’accompagne, voire du chocolat noir.


Où trouvez-vous votre inspiration ? Avez-vous des moments ou l’inspiration ne vient pas ?

L’inspiration peut être variable. Un simple lieu, des personnages peuvent déclencher une histoire. Ça peut aussi être un fait divers ou un élément historique. J’ai déjà connu la page blanche, période jamais agréable.


Vos histoires sont-elles tirées de faits réels, d’anecdotes personnelles ? 

Sur mes quatre romans, deux (Les ombres innocentes et Nous sommes bien pires que ça) sont tirés de faits historiques. Les deux autres titres (L’île des hommes déchus et Les chiens des Cairngorms) sont issus de mon imagination, même si j’ai utilisé des caractères familiaux pour certains personnages.


Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir ces sujets ?

J’ai toujours eu un rapport très rapproché avec l’Histoire contemporaine. Durant ma période scolaire, il s’agissait de ma matière favorite. J’ai sans cesse éprouvé le besoin de chercher ce qu’il y avait sous la trame officielle.


Y’a-t-il un livre qui a été plus difficile à écrire ? Et un plus simple ?

C’est le dernier roman qui a été le plus dur à écrire, notamment au niveau de la partie documentaire. Le plus facile, ça a été le troisième. Tous les éléments étaient dans ma tête.


Avez-vous une préférence pour l’un de vos romans ? Pourquoi ?

J’aime mes quatre romans, sans préférence pour l’un pour l’autre.


Êtes-vous satisfait du « succès » de vos livres ?

J’en suis satisfait, en tout cas à mon échelle. Je ne cherche pas non plus à vendre des palettes entières. Mon éditeur en est satisfait aussi.


Avez-vous déjà pensé à arrêter l’écriture ? Si oui, pourquoi ?

La question ne se pose pas. Chaque jour, j’ai besoin d’écrire, que ce soit quelques mots, ou un chapitre entier.


Avez-vous un ou des nouveau(x) projet(s) en cours ? Une idée de la date de sortie ?

Le cinquième roman en cours, avec une sortie prévue en 2023.


Autoédition ou maison d’édition ? Pourquoi ce choix ?

Je ne me voyais pas tout gérer de A à Z. Une vraie maison d’édition était pour moi la meilleure des solutions.


Parlez-nous de votre dernier roman (sujet, durée d’écriture, choix des personnages, date de sortie…) ?

Nous sommes bien pires que ça est sorti en janvier 2021. Avec ce quatrième roman, j’avais choisi d’aborder un sujet difficile : les bagnes militaires à la fin de la Première Guerre Mondiale. Entre la première période de documentation et la date de sortie, il s’est écoulé trois ans. Quant au choix des personnages, il s’est fait de lui-même : des gradés et des soldats déchus.


Quelle relation avez-vous avec les lecteurs ? Échangez-vous régulièrement avec eux ? De quelle manière ?

J’échange régulièrement avec mes lecteurs, que ce soit par les réseaux sociaux ou pendant les séances de dédicaces en librairie ou en salon. Certains sont même devenus des amis.


Etes-vous présent sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ce choix ?

Pour moi, les réseaux sociaux sont une caisse de résonance formidable. C’est probablement le meilleur terrain pour y assurer sa promotion.


Vous écrivez mais aimez-vous lire également ? Si oui quel type de romans ? 

Je reste un lecteur assumé de polars. Non pas que je néglige la littérature blanche ou fantastique, mais j’ai trouvé mon bonheur dans la littérature noire, de James Ellroy à Marin Ledun, en passant par Colin Niel, David Peace, Benjamin Dierstein et tant d’autres…


Quel livre auriez-vous aimé écrire ? Pourquoi ?

Pour moi, le roman ultime reste L.A. Confidential. James Ellroy y fait preuve d’une incroyable maîtrise sur tous les plans : intrigue, personnages, écriture.


Avez-vous d’autres passions ?

Je suis un peu un épicurien. Mes passions me guident (avec modération) vers le whisky, la bière, le vin. Mais aussi vers le rugby, le rock et la Bretagne.


Un dernier commentaire ?

Merci pour cette interview et longue vie à votre blog !


CONTACTER L’AUTEUR

Profil Facebook : https://www.facebook.com/guillaume.audru.1

Page Facebook : https://www.facebook.com/GuillaumeAudruRomansNoirs 

Compte Instagram: https://www.instagram.com/guillaumeaudru/

Compte Twitter: https://twitter.com/guillaume_audru

Blog: https://guillaumeaudru.blogspot.com/


BIBLIOGRAPHIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :