MEURTRE AU CHAMPAGNE

Sébastien Theveny

RÉSUMÉ : UN CHAMPAGNE D’EXCEPTION ? C’EST UN ASSEMBLAGE MINUTIEUX.
UN MEURTRE ? C’EST EXACTEMENT LA MÊME RECETTE…

Épernay, 2019. LE DRAME.
Un cadavre est découvert, gisant au fond d’une cuve de fermentation, au coeur de la prestigieuse Maison de champagne Baron de Beaulieu.

L’ASSEMBLAGE.
Une dose d’opportunisme : Hubert ?
Un parfum de dissimulation : Georges ?
Une touche d’autorité : Bertrand ?
Un soupçon d’arrogance : Vincent ?
Un zeste d’ambition : Bérangère ?
Une larme de rêve : Apolline ?
Une mesure de discrétion : Jeannette ?
Une pincée d’égarement : Hélène ?
Une goutte de mystère : Pavel ?
Une pointe de revanche : Sylvain ?
Sans oublier l’incontournable ingrédient secret…

Une intrigue tortueuse comme un cep, dont les racines plongent DANS LES SECRETS des générations passées et au plus amer de l’âme humaine…


Avis général

Alors je dois dire que j’ai eu une petite déception à la fin du livre, car je m’attendais à plus de « sang », ce que j’ai l’habitude de lire. Si c’est ce que vous cherchez alors ce livre n’est pas pour vous. Mais si vous avez envie de « légèreté », d’émotions, d’amour, de trahisons, de découvrir une période sombre de l’histoire de France, alors là, oui ce livre est fait pour vous. Et une fois que j’ai compris ce que ce livre allait m’apporter, j’ai été séduite.

J’ai dévoré ce roman en quelques heures à peine, j’ai tourné les pages et quelle déception une fois la dernière tournée. L’auteur nous plonge au cœur d’une famille champenoise, un univers particulier mais tellement intéressant, et en parallèle, on se retrouve en pleine période de guerre. Un contraste efficace et très bien réussi. Un très bon roman que nous propose l’auteur.


Les personnages

Il y a tellement de personnages importants dans ce roman que c’est difficile de tous les évoquer. Si je devais en citer, je dirais que certains de la famille Beaulieu, au cœur de l’intrigue, notamment Bertrand le père, Vincent le fils, et Bérangère une des filles sont ceux que j’ai particulièrement détesté et pour cause, ce sont des êtres abjectes, avides de pouvoir et d’argent, qui ne supportent pas qu’on leur tienne tête.

Et d’un autre côté, j’ai tellement été touchée par Apolline, elle aussi une fille Beaulieu mais qui n’en a que le nom, et son amoureux Pavel. Il y a aussi Sylvain, un employé dévoué à la famille, mais peut être pas tant que ça en fait.

Tout ce mélange de personnages, bons ou mauvais, est savamment dosé pour construire l’intrigue qui nous est proposée dans ce roman.


La forme

L’auteur nous plonge dans l’horreur dans les premières lignes, c’est ce qui m’a trompé sur le genre de récit auquel j’allais être confrontée. Puis l’auteur met en place l’histoire, les différents personnages à travers différents chapitres qui ne cessent d’insuffler un rythme au récit, car oui clairement on ne s’ennuie pas.

Et puis on se retrouve à être transporté d’une époque à une autre. De nos jours à une époque que l’on voudrait oublier, la seconde guerre mondiale. Je dois avouer que j’ai été perdue à plusieurs moments, car dans les chapitres évoquants le passé, on ne sait pas toujours à quel personnage on va être confronté. Puis petit à petit l’histoire s’est mise en place et nous permet ainsi de mieux comprendre le présent.

Ce mélange des deux époques est très bien réalisé, il nous laisse imaginer des choses qui seront ensuite avérées ou non. J’ai donc apprécié ce moment de lecture où tout ne nous est pas dévoilé tout de suite.

La fin quant à elle était très surprenante, je ne m’attendais pas à ce final, et j’ai envie de dire que j’aimerai avoir la suite de ce roman, je ne peux imaginer que cela se termine ainsi.

C’est donc une lecture plus qu’agréable que fût celle de ce roman, une écriture simple, fluide addictive.


Le fond

L’auteur nous raconte l’histoire d’une famille Champenoise qui va se retrouver dans la tourmente, et cela non pas que par son présent mais aussi par son passé. Ce que l’on peut imaginer des grandes familles bourgeoises nous est confirmé par l’auteur. Il y a souvent des mauvais, mais aussi quelques bons qui ne font pas le poids. Tout tourne souvent autour de l’argent, mais ça on le sait déjà malheureusement.

C’est je pense un sujet difficile à aborder, que de mettre en lumière ces choses là. Mais j’ai aimé que cela soit mêlé à la fabrication du Champagne car ça aussi c’est peu courant. Et le plus c’est de nous faire découvrir une partie de l’histoire de notre pays, même si on sait que certains événements ont été inventés, le mélange passé présent est une belle prouesse.

Je dirais un énorme bravo à l’auteur, on sent qu’il y a eu un énorme travail de recherches pour nous présenter cette histoire avec autant de détails.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :