POUDRE JAUNE

RÉSUMÉ : À l’aube du XXème siècle, un policier parisien part pour l’île de la Réunion. Le commissaire Rivière, un ami d’enfance, lui confie une mission : trouver la bande de malfrats qui terrorise la région. L’enquête lui permettra de découvrir l’île, les rites vaudous et aussi, surtout, ses penchants pour le Mal. Une histoire qui s’inspire de faits réels, qui se sont produits sur l’île à l’époque.


Avis général

J’ai découvert ce livre grâce à un service presse que j’ai accepté malgré que le sujet risquait d’être « dérangeant » pour moi qui n’aime pas trop le surnaturel. Mais je me suis surprise à aimer l’histoire, et surtout l’époque à laquelle elle se passe, car je préfère ce qui reste dans le contemporain.

L’intrigue proposée est plutôt intéressante mais j’ai été assez surprise que parfois les chapitres passent des mois sous silence sans que l’on puisse s’en rendre compte, c’était assez déstabilisant. Je reste donc quand même un peu sceptique, j’ai aimé le fond mais je reste dérangée par la construction de ce roman.


Les personnages

Le personnage principal de ce roman se nomme Victor. Ce jeune homme tout juste arrivé de France va être malmené par les esprits, il va devoir garder la tête froide pour mener à bien l’enquête pour laquelle on lui a demandé son aide. Malgré ses démons, c’est un personnage plutôt attachant, et qui m’a fait ressentir ses propres émotions.


La forme

Comme je le disais, j’ai été assez décontenancé par la construction de ce roman qui passe souvent sous silence plusieurs mois qui ne nous sont pas racontés. Afin que cela soit plus fluide, j’aurai aimé retrouver par exemple des dates au début de chaque paragraphe, ce qui m’aurait aidé à mieux me situer dans l’histoire.

Hormis ça j’ai apprécié cette lecture particulière pour moi, j’ai trouvé que le suspense attendu était là, même si l’auteure nous dévoile très vite des éléments importants. Elle a su me maintenir en haleine et me demander sans cesse comment ça allait se terminer.


Le fond

Une histoire de magie noire, de rites vaudous, j’ai trouvé tout cela bien mené. On découvre donc Victor et son ami Henri qui recherchent une bande de cambrioleurs qui utilisent cette magie noire pour mener à bien leur mission. C’est un sujet assez particulier qu’il faut aimer pour bien apprécier l’histoire, qui est très bien réalisée. J’ai simplement été déçue par la fin, peut être amenée trop vite et manquant de détails, et certains passages qui à mes yeux se sont révélés peu utile pour terminer le récit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :