J’AI TUÉ MON BEAU-PÈRE

EMILIE TULLE

Nombre de page : 384

Date de parution : 28/09/2021

RÉSUMÉ : Mars 2016, dans un quartier paisible situé dans une ville contrôlée par un homme puissant, Jaylyne âgée de 15 ans, assiste impuissante au meurtre de son père, Henri Plummer. Il a juste eu le temps de lui communiquer des codes et lui a demandé de partir pour retrouver une personne. Entre des mensonges, des trahisons et de douloureux secrets, sa vie va basculer, impossible de revenir en arrière.
Le suspense est à son comble, à chaque chapitre à sa dose de rebondissements.


Avis général

C’est encore grâce à un service presse que j’ai découvert l’auteure et son roman « coup de poing ». Moi qui ai l’habitude de lire pour m’endormir, je n’ai pas réussi à fermer l’œil tant j’ai été tourmentée par l’histoire, ça m’a clairement remué les tripes. J’étais tantôt en colère, tantôt triste, je suis passée par pleins de stades, j’ai même versé quelques larmes.

J’ai tellement été touchée par la vie de Jayline, parce que je me dis que beaucoup de scène se passe sans doute réellement et ça c’est inacceptable.. En bref, si tu veux une bouffée d’émotions, si tu as envie de scènes difficiles, alors ce livre est pour toi. Âmes sensibles s’abstenir.. Bravo à Emilie car c’est rare que je sois aussi remuée après avoir terminé une lecture.


Les personnages

Le personnage principal, Jayline, une jeune adolescente, ne cherche qu’à vivre une vie tranquille. Sa vie difficile la rend touchante, elle nous fait passer de fortes émotions, on ne peut que ressentir de l’empathie pour elle, j’avais envie de la protéger comme si c’était ma petite sœur, vraiment son histoire m’a fait beaucoup de peine, c’est un personnage très attachant.


La forme

Ce roman est vraiment très bien écrit, l’auteure a su parfaitement choisir les mots, tourner les phrases pour nous faire passer un maximum d’émotions. Le texte est plutôt court, je l’ai lu d’une traite et le fait de ne pas faire de pause à décupler les émotions. J’ai vraiment adoré cette lecture qui m’a vraiment touchée, c’est pour moi une très belle réussite, je ne m’attendais absolument pas à ça lorsque j’ai lu le résumé, ce fût une très bonne surprise.


Le fond

Les scènes sont parfois choquantes mais tellement réelles, et c’est très bien réussi, ce n’est ni trop ni pas assez, tout est bien dosé et je pense que ça n’a pas dû être facile. Jayline est donc une adolescente maltraitée qui veut fuir son bourreau, mais tout n’est pas si simple et on se demande si elle va s’en sortir vivante. Un grand merci à Emilie pour m’avoir fait découvrir son magnifique ouvrage.

2 commentaires sur « J’AI TUÉ MON BEAU-PÈRE »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :