Jean-Pierre LEVAIN

répond à mes questions.


Parlez-nous un peu de vous, qui êtes-vous ?

Ancien maître de conférences en psychologie, je me suis reconverti à l’écriture romanesque à la retraite. Je termine actuellement le quatrième opus de ma série policière.


Vouliez-vous devenir écrivain quand vous étiez petit ? À quel âge avez-vous commencé à écrire ?

À l’université mes champs de recherche concernaient la cognition mathématique, les apprentissages, l’impact du bruit environnemental ainsi que l’analyse du travail et les dispositifs d’analyse des pratiques. J’ai donc toujours écrit des articles scientifiques. Les romans ne sont venus que tardivement. Peut-être la nécessité de poursuivre l’écriture sous une autre forme…


Et qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

Rien ne me prédisposait à écrire des romans. Je suis un peu geek (je viens d’acheter mon 22° mac) et je me désolais de ne plus utiliser mes ordinateurs. Je lis par ailleurs des polars depuis plus de 40 ans.


Y’a-t-il des manuscrits qui n’ont pas été publiés ? Pour quelle raison ?

J’écris par amusement et j’ai eu de la chance, mes manuscrits ont été publiés. J’espère que cela continuera…


Pour vous l’écriture, c’est plutôt un métier ou une passion ?

Plutôt une occupation et un loisir, au même titre que la photographie ou des balades à vélo…


Quels sont pour vous les bons côtés ? Et les mauvais ?

J’aime écrire au fil de l’eau et sans plan. Ce qui me change de l’écriture scientifique. L’histoire se construit au fil de l’écriture. Je mène l’enquête à partir d’une scène de crime. Rien ne me déplaît même la relecture et l’amélioration du texte me conviennent.


Avez-vous des habitudes d’écriture ? Quelles sont-elles (lieu, moment de la journée, en musique) ?

J’écris environ deux heures par jour. N’importe quand, n’importe où. Il me faut juste un peu de tranquillité.


Avez-vous un process d’écriture ? Quel est-il ?

Je note simplement le titre du chapitre, deux ou trois idées et je me lance. J’écris chaque chapitre comme s’il s’agissait d’une histoire indépendante avant de les assembler…


Où trouvez-vous votre inspiration ? Avez-vous des moments ou l’inspiration ne vient pas ?

C’est rare, mais cela arrive. Dans ces situations je n’insiste pas. J’écris en règle générale une à deux pages par jour.


Vos histoires sont-elles tirées de faits réels, d’anecdotes personnelles ? 

Je pense que cela est vrai pour tout auteur. Il y a un mécanisme d’observation du monde et de recyclage d’événements dont on a été témoin. Il y a aussi des réflexions personnelles et bien sûr de l’invention. Certains faits divers nourrissent également l’imaginaire.


Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir ces sujets ?

C’est un genre que j’affectionne. Je lis des polars depuis plus de quarante ans.


Y’a-t-il un livre qui a été plus difficile à écrire ? Et un plus simple ?

Non aucun, le processus est toujours le même. Par contre, il y a des passages plus délicats et qui demandent plus d’efforts que d’autres.


Avez-vous une préférence pour l’un de vos romans ? Pourquoi ?

J’ai une affection particulière pour le troisième qui parle d’une petite fille, de l’enfance et de la vieillesse.


Êtes-vous satisfait du « succès » de vos livres ?

Au départ, je pensais m’auto-publier. Je suis donc heureux d’avoir décroché un contrat d’édition. Mon ambition est que le lecteur passe un bon moment à cette lecture.


Avez-vous déjà pensé à arrêter l’écriture ? Si oui, pourquoi ?

Pas encore, mais le jour où les efforts supplanteront le plaisir, j’y penserai sérieusement


Avez-vous un ou des nouveau(x) projet(s) en cours ? Une idée de la date de sortie ?

Le troisième devrait sortir fin 2022. Je termine le quatrième.


Parlez-nous de votre dernier roman (sujet, durée d’écriture, choix des personnages, date de sortie…) ?

Mon quatrième roman traitera d’enlèvement, de perversion et de violence. Il fera des allées et retours entre passé et présent. L’écriture en sera donc moins linéaire. Le nombre de cadavres sera plus conséquent…


Quelle relation avez-vous avec les lecteurs ? Échangez-vous régulièrement avec eux ? De quelle manière ?

En dédicaces ou dans les salons, je donne à qui le veut bien mon adresse mail pour un éventuel retour. Je réponds à tous les messages et envoie souvent le début du roman suivant. Les avis des lectrices et lecteurs me sont précieux.


Etes-vous présent sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ce choix ?

Je suis surtout sur FB, un peu sur Instagram. Tout cela à la demande de mon éditeur. Je n’y avais jamais mis les pieds avant. J’avoue ne pas être toujours actif.


Vous écrivez mais aimez-vous lire également ? Si oui quel type de romans ? 

J’ai commencé par la SF avant de virer vers les policiers. J’ai été séduit par le courant américain des années cinquante-soixante, soixante-dix : Chandler, Hammett, Howard Fast. Puis James Lee Burke, James Grady, Martin Cruz-Smith etc.


Quel livre auriez-vous aimé écrire ? Pourquoi ?

Il me semble que j’écris les livres que j’aimerais lire. J’ai été biberonné aux westerns et films d’aventures hollywoodiens. Il en reste sans doute quelque chose.


Avez-vous d’autres passions ?

Passion est un terme fort, même pour l’écriture. Disons que je pratique également la photographie, j’aime la lecture et les balades dans les villes.


CONTACTER L’AUTEUR

Profil Facebook : https://www.facebook.com/jeanpierre.levain

Email: jp.levain@orange.fr


BIBLIOGRAPHIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :