PIRE QUE TOUT

MICHEL LECOCQ

Nombre de pages : 322Date de parution : 10/09/2021Catégorie : Thriller

Note : 4 sur 5.

RÉSUMÉ

Si seulement Absalou n’avait pas rencontré Leroy, si Samuel n’avait pas roulé trop vite sur cette route de campagne tortueuse, et si Briet et Leo n’avaient pas conservé cette pâle photographie venue de nulle part, tout ceci ne serait pas arrivé. Quoique peut-être si, en fait…
Quel lien existe-t-il entre des meurtres atroces commis à Marseille, un terrible accident de la route, une vieille photographie et une inquiétante société pharmaceutique implantée sur le campus de Luminy ? A priori, rien. Mais le détective Léopold Camaert s’interroge et suit plusieurs pistes. Ses doutes sont contagieux, car Briet, sa secrétaire et amie, profite de ses vacances pour enquêter de son côté sur la mystérieuse photo.
Ce qui est sûr, c’est qu’ils n’auraient jamais pu imaginer ce qui les attendait !
Et si le pire restait à venir ?
Un thriller angoissant et très bien ficelé, avec une intrigue foisonnante de rebondissements inattendus.


Avis général

Tout d’abord, je remercie l’auteur pour m’avoir proposé la lecture de son dernier roman et je m’excuse aussi du temps qu’il m’a fallu pour le lire. C’est une intrigue intéressante, mais que j’ai trouvé très complexe car de nombreux événements sont reliés les uns aux autres, et j’ai parfois eu du mal à suivre. Malgré tout, j’ai aimé le suspense présent, les nombreux rebondissements qui nous sont proposés. Je me suis laissé attendrir par le personnage principal Léopold Camaert qui va se charger de l’enquête, à sa façon. J’ai aussi été un peu décontenancée par le langage utilisé par l’auteur, c’est un peu surprenant et déstabilisant. Pour faire un bilan simple, ce livre est très satisfaisant malgré quelques petits bémols relevés.


Les perSOnnages

On découvre dans ce livre de nombreux personnages impliqués dans l’histoire, mais le plus important est celui qui va mener l’enquête, non-officielle, Léopold Camaert. C’est un détective privé que j’ai trouvé plutôt attachant même si j’ai souvent eu du mal à le suivre. Je n’ai pas vraiment réussi à le cerner, malgré quelques informations sur son passé, on devine un homme blessé.

Je ne peux pas m’attarder sur tous les autres personnages, trop nombreux, j’ai aussi été attendrie par certains comme la secrétaire de Léo, et j’en ai détesté certains comme Absalou, vous comprendrez pourquoi à la lecture du roman.


La forme

J’ai tout d’abord été surprise par le style utilisé par l’auteur, mais je me suis vite rendu compte qu’il collait parfaitement au récit, à nos personnages haut en couleurs. Et ce qui m’a au départ déstabilisée, s’est petit à petit évaporé pour me plonger un peu plus au cœur de l’intrigue. Malgré une enquête que j’ai trouvé très complexe, la lecture s’est avérée agréable, ce qui m’a permis de tourner les pages rapidement, d’avancer rapidement, et surtout de me faire de nombreux nœuds au cerveau. Et même si j’avais pu deviner quelques petites choses, le suspense est resté présent du début à la fin, ponctué par de nombreux rebondissements, histoire que l’on ne s’ennuie pas. Et ce fût le cas, impossible de s’ennuyer tant il faut réfléchir, analyser, tenter de comprendre pour essayer de deviner ce qui se trame, dans quelle direction nous emmène l’auteur.


LE FOND

L’auteur nous propose dans ce roman une enquête assez complexe, de nombreux faits qui sont liés et l’on va devoir deviner pourquoi et comment. Des faits récents mais aussi anciens, et également de nombreux entre les personnages. Une véritable toile d’araignée parfaitement tissée, on va devoir suivre les pistes proposées par l’auteur sans pour autant se perdre, ce qui s’avère très compliqué.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s