PAS TRISTE

ÉMILIE COURTS

Nombre de pages : 495Date de parution : 9 mai 2022Catégorie : Romance

Note : 4 sur 5.

RÉSUMÉ

Élise, une jeune maman solo, décide de reconstruire sa vie à Strasbourg avec un nouveau compagnon. Cependant, comment peut-elle être sûre qu’il est le bon ?

Comment ne pas retomber dans les pièges de son ex Manipulateur Pervers Narcissique ? Comment affronter cette nouvelle existence avec deux enfants en bas-âge «dans les pattes» ?

Cette jeune femme abandonnée, en perte de repères, se raccroche à son nouveau partenaire comme à une bouée de sauvetage dans l’espoir de retrouver l’Amour… mais au fond, l’a-t-elle déjà connu ?

« Un récit poignant et douloureux sur un parcours sentimental emblématique et semé d’embûches.»


Avis général

J’avais déjà lu le premier livre de l’auteure, d’un style bien différent de celui-ci et mon avis était plutôt mitigé. Ce nouveau roman m’a permis de découvrir une autre facette de l’auteure qui nous présente une romance noire. J’ai beaucoup aimé le personnage principal, Élise, même si j’avais envie de la secouer et de lui botter les fesses à de nombreuses reprises. Je dois dire qu’elle m’a procuré des émotions, bonnes ou mauvaises d’ailleurs. L’écriture permet de sentir totalement concerné par l’histoire de cette femme, mais même si je me doutais d’une partie de la fin, j’ai longtemps espéré autre chose. Néanmoins je reste sur une opinion positive à la fin de cette lecture.


Les personnages

Il y a tout d’abord Élise, cette mère de deux enfants en bas âge qui est au centre de tout. Je l’ai appréciée mais détestée aussi à certains moments, incapable parfois de prendre des décisions, trop indécises à mon goût, et pourtant à certains moments j’ai cru qu’elle réussirait mieux que ça. Mais j’ai tout de même été touchée par elle.

ET puis il y a Fabrice, un homme détestable, qui pourrait retourner le cerveau aux personnalités les plus faibles. J’avais envoie de lui en mettre des claques, vraiment il m’a énervée à de nombreuses reprises, le genre de type vraiment insupportables que l’on veut juste fuir.


La forme

J’ai trouvé que ce roman était bien écrit, les mots justement posés par rapport à la situation et au message que voulait nous faire passer l’auteure. Ça a bien marché avec moi. J’ai ressenti de l’empathie pour le personnage d’Élise, mais aussi de la colère, j’avais envie de la secouer, de lui ouvrir les yeux sur sa situation. En y repensant, il y avait une ambiance particulière, pesante, stressante parfois, ce qui amplifiait les émotions.


Le fond

Une femme qui sort d’une relation avec un pervers narcissique et qui essaie tant bien que mal de s’en sortir. Un message d’espoir pour les femmes dans cette situation. Il est possible de s’en sortir de reconstruire sa vie, mais attention à ne pas se laisser berner à nouveau. C’est en tout cas le message que j’ai retenu à la suite de cette lecture. Un sujet sensible qui a très bien été traité, sans trop en faire ni pas assez, une histoire qui je pense est malheureusement la réalité de nombreuses femmes. Et rien de mieux qu’une femme pour l’exprimer 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s