VIRTUAL REVOLUTION 2046

GUY-ROGER DUVERT

Nombre de pages : 309Date de parution : 10 août 2020Catégorie : Science-fiction

Note : 3 sur 5.

RÉSUMÉ

En 2046, les trois quarts de la population ont fui la réalité, passant leur temps connectés dans des mondes virtuels. Notre société n’est plus la même, désormais scindée entre trois catégories sociales : les Connectés, devenus de véritables junkies virtuels, les Vivants, ceux qui refusent cette technologie, et enfin les Hybrides, partageant leur temps entre virtuel et réel.

À Neo Paris, Nash Trenton, un Hybride ancien flic et désormais barbouze privée, reçoit comme mission d’enquêter sur des phénomènes en apparence surnaturels se produisant en ligne. Se pourrait-il qu’un Dieu existe dans la matrice? À New-York, Genna, jeune surdouée rejetant avec force les attraits de la réalité virtuelle, travaille pour Interpol et se retrouve sur une affaire curieuse de meurtres tous perpétrés par des Connectés. Enfin, à Tokyo, Rei, jeune junkie virtuelle, vit dans un ghetto avec son amie. Les deux sont heureuses, passant leur temps en ligne, jusqu’au jour où des hommes en noir et augmentés cybernétiquement kidnappent son amie et tentent de l’éliminer, elle. Complètement inadaptée à la vie réelle, elle va néanmoins se lancer sur la piste de son amie.

Un Hybride, une Vivante et une Connectée. Trois destins liés dans une société corrompue qui a su répondre aux problèmes d’hier en en créant de nouveaux…


Avis général

A nouveau dans ce roman, j’ai retrouvé l’univers futuriste de l’auteur. Malheureusement, j’ai du mal à accrocher à l’histoire et donc à terminer la lecture. Je vais m’y atteler au plus vite. Parfois, certaines lectures ne se font pas au bon moment, je pense que c’était le cas pour celle-ci. Je n’ai pas trouvé ici des personnages attachants, je n’ais pas réussi à comprendre pour l’instant le but de l’histoire, vers quoi l’auteur veut nous emmener. Je poursuivrais donc cette chronique une fois la lecture terminée, pour y délivrer un vrai ressenti.


Les perSOnnages


La forme

LE FOND


Dans ce roman, Guy-Roger nous raconte un monde futur que nous risquons malheureusement de rencontrer si nous ne faisons rien pour changer nos mauvaises habitudes. Au-delà de l’histoire même du roman, je pense que la lecture de ce roman peut nous faire ouvrir les yeux sur notre surconsommation quotidienne. Je ne sais pas si c’est le but de l’auteur, mais en tout cas, c’est ce que je retiens de ce roman. J’ai aussi apprécié suivre notre couple, qui sont prêts à tout pour ne plus vivre l’un sans l’autre, ce qui peut devenir de plus en plus rare. En gros, c’est une belle claque que l’on se prend si on se décide à lire ce livre, et pour une fois je vous recommande un peu de violence. 🙂


LES AUTRES LIVRES DE L’AUTEUR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s