NOIR AMER

JONATHAN LAIXHAY

Nombre de pages : 336Date de parution : 22 novembre 2021Catégorie : Thriller

Note : 4 sur 5.

RÉSUMÉ

Au courant des années quatre-vingt, Joszef, un chef d’entreprise respectable, installe son empire au cœur des plaines de Gornek dans l’espoir de laisser derrière lui des souvenirs douloureux et une menace omniprésente.
Seulement, un matin, en se réveillant dans son bureau au sommet de la tour qui domine son empire, il fait la rencontre d’un étrange visiteur.
C’est l’heure de l’introspection, le moment de faire face au présent, au passé et aux démons qui s’y accrochent.
Melvi, quant à lui, à peine entré dans l’âge adulte se laisse conduire par ses rêves au-delà de l’horizon. Il décide d’abandonner sa famille et les terres austères. Trouver un emploi dans la cité neuve de Bushgan ne devait être qu’une escale dans son périple…
Les trajectoires de ces deux individus, que tout sépare, vont se croiser de manière brutale.
La ligne entre la vie et la mort est plus ténue qu’il n’y paraît.


Avis général

Tout d’abord, je remercie Jonathan pour l’envoi de son livre et je m’excuse pour le délai. J’ai finalement pris le temps de me lancer dans ce roman qui m’a intrigué, au premier abord, de par son résumé. Comment et pourquoi deux personnages totalement différents vont pouvoir se rencontrer ? Je me suis longuement posé la question, l’auteur nous dévoile quelques bribes ici et là, mais ce n’est qu’à la fin que l’on aura la réponse à notre question. Sur le reste, je dois avouer que j’étais un peu sceptique, ne sachant pas vraiment quoi penser de cette lecture. En fait, je crois que je me suis posé beaucoup trop de questions, essayant de comprendre pourquoi et comment, plutôt que me laisser bercer par les lignes. J’ai dû régulièrement couper ma lecture, et j’ai eu l’impression de longueur alors que finalement, ce n’est pas le cas, on reste dans la moyenne pour ce type de roman. Attention, mon avis ne remet absolument pas en cause la qualité du roman, il exprime simplement ma propre perception. Et sinon, et bien j’ai adoré suivre l’histoire de Melvi, un jeune homme attachant. Mais il y a également l’introspection Joszef imposée par Harvey. Son questionnement intérieur pour comprendre comment il est devenu l’homme qu’il est au moment du récit, replonger dans son passé, on revit des situations à ses côtés, et je dois dire que j’ai été émue lors de certains moments difficiles. Mais surtout, je me suis posé tout un tas de questions. Pourquoi ? Qui ? Mais surtout dans quel but ? Et c’est peut-être la réponse à cette dernière question qu’il me manque à la fin du récit. Dans l’ensemble, c’est une belle découverte pour ce livre qui est très intéressant à lire.


Les perSOnnages

Il y a deux personnages principaux dans ce roman. Il y a tout d’abord Joszef qui doit se livrer, sous les « bons conseils » d’Harvey, à une introspection. Il va devoir faire face à son passé, à son père surtout, mais aussi à sa mère. Je ne me suis pas vraiment attachée à ce personnage, dont on découvre pourtant toute la personnalité. Malgré ça, j’ai ressenti une empathie profonde lorsqu’il évoque certains souvenirs avec sa mère. Son père quant à lui, personnage détestable, n’a eu le droit qu’à mon dégoût.

Et puis il y a aussi Melvi, un jeune homme qui a tout quitté pour changer de vie. Lui m’a beaucoup plu, ému et impressionné. Vivre avec presque rien et s’en contenter ; si seulement on pouvait revenir à ça. Mais j’ai été « déçue » par la fin qui lui a été réservée, j’imaginais ça autrement.


La forme

Je n’ai ici que des points positifs à livrer. Concernant l’écriture, je dois dire que c’est particulièrement bien écrit pour un premier, c’était très agréable à lire et sans aucune difficulté comme ça peut parfois être le cas. C’est vraiment un texte qui est accessible à tout le monde. L’histoire est découpée en paragraphes qui permettent de faire une transition efficace entre les personnages, ce qui évite de se perdre dans le récit. Et ça permet aussi de donner un rythme au roman. On passe ainsi de l’espoir d’une vie meilleure avec Melvi, à un passé sombre avec Joszef, l’auteur nous souffle le jour et la nuit, et je pense que ce yoyo m’a clairement évité l’ennuie. En bref, l’auteur a vraiment mis la barre haute concernant l’écriture de ce roman.


LE FOND

Il y a clairement deux histoires dans ce livre, même si on le sait, elles ont forcément un point commun, et c’est ce qu’on va chercher à découvrir. Il y a d’un côté l’histoire de Melvi, un jeune homme qui quitte sa famille dans l’espoir d’une vie meilleure. Là dessus, aucun souci, on comprend bien vite ce personnage, même si sa fin n’est pas celle que j’aurais aimé avoir. Et puis de l’autre côté, il y a Joszef et son introspection, face à son passé, et c’est ici que ça prêche, que des questions restent sans réponse. Mais j’ai aimé cette idée de l’auteur qui n’est pas du tout courante dans les romans, et je pense que c’est ça qui va permettre à ce roman de se distinguer des autres et d’en faire un roman à lire absolument.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s