SOCOA

SYLVIE MARCHAL

Nombre de pages : 310Date de parution : 12 juin 2022Catégorie : Policier

Note : 5 sur 5.

RÉSUMÉ

L’écume de l’océan flotte autour de Yanis comme un nuage de brume. Chaque fine gouttelette qui lui effleure le visage lui rappelle qu’il est toujours vivant.
Le jeune homme est encore de ce monde, mais pour combien de temps ?
Il agonise sur un éperon rocheux au-dessus de l’Atlantique. Des trafiquants sont à ses trousses, tout comme les forces de l’ordre.
Il faudra remonter le fil de son histoire pour comprendre le douloureux chemin qui l’a mené au centre Adour jusqu’aux falaises de Socoa.
Le centre Adour, c’est le lieu de détention expérimental dans lequel le docteur Élise Rion, psychiatre, teste une forme de thérapie du crime réservée à des prisonniers dotés d’une intelligence hors norme.
Dans cet endroit coupé du monde, Yanis rencontrera des criminels plus âgés que lui, plus abîmés, plus retors aussi.
Élise s’interrogera rapidement sur le bien-fondé du dispositif, mais a-t-elle encore le temps de se poser des questions ?


Avis général

Après avoir lu « Le disparu de la Corniche » et avoir apprécié les personnages, j’étais contente de pouvoir retrouver Élise et les garçons. On les découvre dans une histoire aussi passionnante mais totalement différente dans laquelle Élise sera un des personnages principaux. Autant il y a l’intrigue d’un côté avec la partie enquête et le suspense qui va avec ; et de l’autre côté, il y a Élise et ses tourments, elle est dans un mood totalement différent, et on est beaucoup dans les émotions. Sylvie confirme avec ce nouveau roman un style bien à elle, et oui j’aime son écriture ça, c’est certain. Je me laisse emportée à chaque nouveau roman, et je n’y ai pas échappé avec celui-ci. Des personnages attachants, une intrigue bien construite avec de nombreux rebondissements, une écriture efficace, tous les éléments sont présent pour faire un très bon roman.


Les perSOnnages

Il y a dans ce livre de nombreux personnages qui constituent l’intrigue principale, mais il y a surtout Élise, et aussi Milan et Théo bien entendu. On les retrouve comme on les a quittés, hormis Élise qui est une femme totalement différente. Si les deux garçons ont évolué dans le bon sens, ce n’est pas le cas pour elle. Je dois dire que parfois elle m’a énervée, mais elle m’a aussi souvent émue. J’ai admiré la complicité toujours intacte entre Mila et Théo, cette façon de se comprendre sans vraiment se parler, toujours là l’un pour l’autre, ce type de relation qu’on voudrait tous avoir. Et pour les autres personnages, ils ne m’ont pas vraiment marquée, à part peut-être Yanis qui a retenu mon attention au même titre que les deux autres garçons.


La forme

J’ai retrouvé ici le style d’écriture de Sylvie que j’ai apprécié déjà dans ses deux précédents romans. En effet, l’écriture est simple mais terriblement efficace, à la portée de tout le monde, sans fioritures. On sent que ses histoires sont écrites avec son cœur, elle nous transmet véritablement une partie d’elle dans ses textes. L’histoire est rythmée par les différents chapitres, il est impossible de s’ennuyer entre l’intrigue et les parties consacrées à Élise. Sylvie nous souffle le chaud et le froid à sa guise, et surtout elle nous propose une fin inattendue. Peut-être que certains l’auront vu venir, moi pas et je lui en veux pour ça nah ! Une chose est sûre, j’ai déjà hâte de lire son prochain s’il est aussi bon que les trois déjà lus.


LE FOND

Pour ce nouveau roman, l’auteure reprend les personnages de son premier roman et nous les livre dans un contexte bien différent. Théo et Milan dans un quotidien bien installé, et puis Élise, qui va tester une nouvelle thérapie pour des prisonniers très intelligents dans le centre Adour. Mais des meurtres et des évasions vont chambouler tous ses projets, elle va être prise dans un tourment infernal, tant dans son travail que dans sa vie personnelle. J’ai donc beaucoup aimé ce mélange entre enquête et « révélations » sur un personnage, car ça conjugue ce que j’aime dans les livres : le suspense et ressentir des émotions.

Une réflexion sur “SOCOA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s