Valéria CARVET

répond à mes questions.

Tout D’abord, Bonjour Heylowdy (Elodie) et merci pour cette interview !

              Bonjour à tous, je suis ravie de pouvoir échanger, partager mon quotidien d’auteur.


Parlez-nous un peu de vous, qui êtes-vous ?

Je suis originaire de la côte d’Azur et enseignante. Je suis passionnée de voyages et j’adore les chats. Je craque souvent les macarons et le chocolat !


Vouliez-vous devenir écrivaine quand vous étiez petite ? À quel âge avez-vous commencé à écrire ?

Enfant, je souhaitais être écrivaine ou reporter animalier. J’avais un journal intime où j’écrivais mes petites misères. Je lisais beaucoup, beaucoup. Je me faisais gronder parce que j’étais « dans ma tour d’ivoire ».

Adolescente, je me suis mise à écrire des histoires. Mais je me suis orientée plus « raisonnablement » …


Et qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

Au salon du livre de Nice 2019, il y avait un concours de nouvelles ; je me suis dit que c’était un signe, le bon moment etc… Je me suis lancée. J’ai été sélectionnée et je n’ai plus arrêté d’écrire.

 Deux autres sélections (dont la masterclass de Douglas Kennedy) ont renforcé ma motivation. 😊


Y’a-t-il des manuscrits qui n’ont pas été publiés ? Pour quelle raison ?

Oui, j’ai plusieurs nouvelles, certaines assez longues qui attendent dans mon ordi. Peut-être que plus tard, j’en ferais un recueil mais ce n’est pas le même genre littéraire alors je ne veux pas déconcerter mes lecteurs : c’est plutôt de la littérature blanche ou thriller, ou romance.


Pour vous l’écriture, c’est plutôt un métier ou une passion ?

Pour moi, c’est une passion, car j’ai déjà un métier mais j’envisage sérieusement de m’y consacrer.


Quels sont pour vous les bons côtés ? Et les mauvais ?

+Les bons côtés : c’est lorsque le stylo écrit tout seul ! le chapitre, ou la scène sont déjà tout structurés et ne demandent qu’à être libérés, et puis les discussions avec les autres auteurs et le contact avec les lecteurs.  Tenir dans ses mains son propre livre, c’est magique !

 Participer à des salons littéraires (Monaco, Saint Raphaël) c’est « presque » la gloire… 😉

+Les mauvais côtés : c’est le contraire, quand l’inspiration traîne la patte : alors on se sent nul, incompétent. Les émotions sont difficiles à gérer. Et puis, il faut convaincre les lecteurs qui ne nous connaissent pas, et là on devient VRP…pas facile !


Avez-vous des habitudes d’écriture ? Quelles sont-elles (lieu, moment de la journée, en musique) ?

Oui, tout à fait. J’écris le plus souvent le matin tôt. Je me prépare un grand mug de thé Earl Grey et je mets un casque avec de la musique de concentration pour m’isoler un maximum.


Avez-vous un process d’écriture ? Quel est-il ?

J’écris à la main, et oui ça existe encore 😉, je suis un plan très succinct. Parfois, lorsque je suis bloquée, je démarre en écriture automatique. J’essaie de vider mon esprit et j’écris tout ce qui me vient. Cela ne marche pas toujours…


Où trouvez-vous votre inspiration ? Avez-vous des moments ou l’inspiration ne vient pas ?

L’inspiration me vient souvent la nuit, dans mes rêves. Je me lève et j’ai une idée.

Souvent aussi lorsque mon cerveau est « libre » de toute préoccupation. On ne s’en rend pas toujours compte mais on est préoccupé constamment et c’est difficile d’accepter le « lâcher-prise ».

Parfois, l’inspiration se cache, je suis bloquée : soit mes préoccupations sont trop fortes (par rapport à mon métier ou ma vie personnelle) soit j’ai trop « la pression » pour écrire quelque chose (une ambition, une date limite…)


Vos histoires sont-elles tirées de faits réels, d’anecdotes personnelles ? 

De faits réels totalement réinterprétés et, oui absolument, d’anecdotes de ma vie : accident de voiture, escapade en Provence, conflits familiaux… Mais passés à la moulinette de mon subconscient, cela donne souvent des histoires très éloignées de leur source.


Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir ces sujets ?

La plupart du temps, je ne les choisis pas vraiment. Quelque chose a déclenché une idée (une situation, une phrase qui résonne) et mon cerveau est en « état d’urgence » : il veut poser cette idée !


Y’a-t-il un livre qui a été plus difficile à écrire ? Et un plus simple ?

Mon premier roman « Watobé, liseur d’étoiles » a été écrit en 3 mois. Il s’agit d’un roman de Fantasy pour la jeunesse.

(Je ne compte pas les corrections qui ont pris autant de temps en raison de ma profession). Et j’ai travaillé sur plusieurs nouvelles.

Pour mon second roman, c’est plus compliqué, parce que justement, j’ai « la pression ». Je le veux plus abouti, plus long. Cette fois-ci, je m’attache à un groupe d’adolescents : je dois être plus ancrée dans le réel et la psychologie de mes personnages et en même temps, mêler toute la partie fantastique (je revisite 2 mythes grecs : le Minotaure et les Oneiroi, créatures liées au rêve et au sommeil).


Avez-vous une préférence pour l’un de vos romans ? Pourquoi ?

Non, ce sont mes « bébés », je les aime autant 😊


Êtes-vous satisfaite du « succès » de vos livres ?

Non, je suis déçue de ne pas avoir trouvé plus de lecteurs, j’espère que mon recueil de nouvelles fantastiques sera mieux accueilli ! J’en suis très fière car elles sont très abouties et variées, avec des « chutes » surprenantes. J’ai beaucoup travaillé leur intrigue et le déroulé, les premiers retours sont très favorables 😊


Avez-vous déjà pensé à arrêter l’écriture ? Si oui, pourquoi ?

Oui, plusieurs fois même. Je me remets souvent en question. Parfois, lorsque je lis de très bons livres, je me dis que vraiment, je n’ai pas le niveau et que je ferais mieux d’arrêter.

Mais je suis déjà fière d’avoir donné vie à mon rêve, alors je remballe mes pleurnicheries et je repars 😊


Avez-vous un ou des nouveau(x) projet(s) en cours ? Une idée de la date de sortie ?

Oui ce fameux recueil de nouvelles (« le murmure du papillon » titre provisoire) pour décembre ou janvier et l’année prochaine mon second roman jeunesse fantastique (« le voleur de rêves » titre provisoire)


Autoédition ou maison d’édition ? Pourquoi ce choix ?

Je suis en auto-édition, mon projet a été refusé et les circonstances ont fait que j’ai rencontré quelqu’un qui m’a aidée à éditer mon roman, les choses se sont précipitées.


Parlez-nous de votre dernier roman (sujet, durée d’écriture, choix des personnages, date de sortie…) ?

SI je ne vous lasse pas, je vais vous détailler mon recueil car c’est imminent (3 ou 4 mois).

Ce recueil propose 10 nouvelles : Fantastique, Science-Fiction et Horreur.

+Je suis une fan de Stephen King. Deux nouvelles, en particulier, « Juste un choc à l’avant » et « une virée d’enfer », sont inspirées du même univers sombre.

+Une autre, « Extraction », est inspirée du salon du livre de Nice et a reçu l’autorisation bienveillante de M. Bernard Werber et M ; Bernard Minier qui sont des personnages de mon histoire.

+J’utilise aussi le thème de l’intelligence artificielle comme dans « Bunker n°13 » et « John ».

+Enfin, je parle des chats (« le sursis », « le talisman »), obligée 😉


Quelle relation avez-vous avec les lecteurs ? Échangez-vous régulièrement avec eux ? De quelle manière ?

Pour le moment, j’échange surtout en salon ou en librairie (dédicace), j’ai encore trop peu d’échanges direct ou sur les réseaux.


Etes-vous présente sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ce choix ?

Oui, je suis sur instagram, Facebook, et un tout petit peu Tik Tok : pour la visibilité, la proximité (FB) et pour le côté ludique et créatif.


Vous écrivez mais aimez-vous lire également ? Si oui quel type de romans ? 

Oui, je crois que c’est un peu obligé pour développer son imaginaire. Je lis Stephen King (the Best !) , de la fantasy (Fiona Macintosh « le don » , Robert Michel « l’ange du chaos »…), du policier ( Bernard Minier, Franck Thilliez), du fantastique ( JKRowling, Suzanne collins, Bernard Werber) mais aussi beaucoup de collègues en petite maison d’édition ou auto-édition : je n’ai jamais été déçue !


Quel livre auriez-vous aimé écrire ? Pourquoi ?

Du Stephen King, difficile, c’est le top niveau.

« Hunger Games » est fabuleux, « Harry Potter » magistral ! Les auteurEs ont su créer un monde complet, riche et structuré. Les personnages sont complexes, attachants, attractifs !

« Twilight » aussi ! Moins fascinant mais novateur dans son genre, plus accessible Et puis j’adore les vampires !


Avez-vous d’autres passions ?

Je débute en photographie et j’aime beaucoup !

 La cuisine thaïlandaise aussi (mais surtout pour la manger 😉)


UN DERNIER COMMENTAIRE ?

Non, c’est gentil. Juste merci Heylowdy  pour cette opportunité de présenter mon univers et de discuter avec de nouveaux lecteurs 😊


CONTACTER L’AUTEUR

Page facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100079937647961

Profil instagram : https://www.instagram.com/valeriacarvet.auteur/

Email : valeriacarvet.auteur@gmail.com

Site web : https://www.valeriacarvet.com/


BIBLIOGRAPHIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s