ET TUTTI QUANTI – NIL BORNY


DIS-NOUS EN QUELQUES MOTS QUI TU ES ?

 Je suis un humble conteur de sornettes qui adore raconter des histoires palpitantes et humaines. Indépendamment de l’action, j’aime explorer les différents relationnels entre les femmes et les hommes (et réciproquement) : la solidarité, l’amitié, l’amour, sans sombrer dans le côté culcul la praline de la romance agaçante.


PEUX-TU RÉSUMER TON LIVRE EN QUELQUES LIGNES ?

Et Tutti Quanti est la suite directe d’Imbroglio. Après un premier tome rythmé par une course-poursuite, j’ai voulu explorer plus en profondeur les personnages. Rassurez-vous, le rythme est toujours haletant… Enfin, j’espère.


À QUEL MOMENT AS-TU COMMENCÉ À TRAVAILLER DESSUS ?

J’ai entamé cette suite en décembre 2021.


QU’EST-CE QUI T’A DONNÉ L’ENVIE DE L’ÉCRIRE ?

Cette histoire ne devait être qu’un one-shot à l’origine, même si elle a laissé beaucoup de lecteurs sur leur faim (j’adore ce mot, je ne sais pas pourquoi…). Stimulé par les nombreux retours positifs, j’ai voulu poursuivre l’aventure. Pourquoi ? Tout simplement pour retrouver mes protagonistes et découvrir la fin de cette fichue histoire.

Notez que c’est mon septième (ou sixième et demi) bouquin, et que j’ai réussi l’exploit de le finir sans apposer le mot « FIN », que je déteste  plus que tout.


COMBIEN DE TEMPS AS-TU MIS POUR L’ÉCRIRE ?

Environ 5 mois… Je ne suis pas rapide… Pourquoi ?! J’entame des pré-corrections avant de les faire parvenir à mes bêtas. Bien évidemment, il y a encore tout plein de « photes » J , cependant je ne retouche quasiment jamais l’histoire.

Sinon, j’ai perdu un temps fou à cause d’un impondérable indépendant de ma volonté … Peu importe…


Est-ce que l’écriture a été compliquée ? As-tu eu des moments de doute ? Envie de tout arrêter ?

Je n’ai jamais eu aucun doute sur cette suite. Cela peut paraître prétentieux, mais comme je suis mon tout premier lecteur, si je parviens à prendre du plaisir, j’ai gagné. Maintenant, je me suis peut-être planté, même si les quelques personnes l’ayant lu en avant-première m’ont complimenté dans l’ensemble… S’ils ont joué les hypocrites… Aïe !


Avais-tu un rituel d’écriture particulier pour ce livre ? Ou as-tu toujours le même ? Quel est-il ?

Je n’ai pas d’autre rituel que l’envie de découvrir la suite de mon histoire. Mon process d’écriture demeure le même pour tous mes ouvrages : je balance le titre d’un chapitre et hop ! L’inspiration arrive comme par magie.

Une nouvelle fois, Je n’ai pas fait de plan, contrairement à mon troisième tome du Début de la Faim, afin de ne pas oublier un personnage au gré des pages.


Pourquoi avoir choisi ce genre littéraire ? Et pourquoi avoir choisi ce sujet ?

Mes styles littéraires (puisque j’en ai deux principaux) sont aux antipodes de ce qui existe. Pourquoi ? Je n’en sais rien… J’aime mélanger un peu tout et, surtout, je ne supporte pas les cases. Les trucs conventionnels m’emmerdent profondément.


Comment as-tu choisi tes personnages ? Leur caractère ? Leur prénom ? Est-ce que des personnes réelles te les ont inspirés ?

Je ne fais jamais référence à des personnes, des prénoms et des noms existants (sauf pour Septième Ciel, dont c’était le cahier des charges). Mes protagonistes sont tous issus de mon esprit tordu. Quant au choix des prénoms, je les trouve au hasard et les change de temps à autre en cours d’écriture.


Quel est le personnage qui te ressemble le plus ? Et celui dans lequel tu as mis le plus de toi-même ?

Aucun personnage ne me ressemble dans Imbroglio. Heureusement !


As-tu un personnage favori ? Et si oui, pourquoi ?

J’adore tous mes personnages, surtout les méchants, mais celui qui me fait le plus craqué est Nora. Inutile de le préciser : elle occupe la couverture principale et même la C4. J’adore son côté impétueux, sa vulgarité et ce qu’elle dissimule. Je ne peux pas en dire plus #Nospoil.


Comment as-tu choisi le ou les lieux où se déroule l’intrigue ? Par quoi ou qui as-tu été inspiré pour faire ton choix ?

Pour Imbroglio, l’aventure débute à Paris, ma ville de naissance, au sein des quartiers que j’ai fréquenté dans ma jeunesse. J’avoue aimer évoquer des lieux que je connais, plutôt que d’envoyer mes perso dans des contrées inconnues. En plus, ça demanderait des recherches… pénibilité, etc… Vous les retrouverez donc dans des coins dans lesquels j’ai trainé mes savates.


Si ce livre devait faire passer UN message, quel serait-il ?

Je n’ai pas la prétention de délivrer UN message. Par contre, je sème timidement mes valeurs par-ci par-là, même si elles sont souvent dissimulées derrière un voile de cynisme.


As-tu déjà commencé à travailler sur le prochain ?

J’ai commencé à rédiger mon prochain recueil de nouvelles, mais je suis en stand-by pour la finalisation des préparatifs commerciaux de mon prochain Friller. En gros, je bulle !


Y-a-t-il des auteurs qui t’inspirent pour écrire tes histoires ?

Je ne crois pas… Si c’est le cas, c’est inconscient. Je cherche un ton nouveau… Ce n’est pas à moi de dire si j’ai réussi…



OU TROUVER CE LIVRE ?

Toutes les plateformes.

Formats disponibles : Numérique et broché.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s