CRIMINODROIDES – FABRICE DEFFERARD


DITES-MOI EN QUELQUES MOT QUI ÊTES-VOUS ?

Je suis professeur de droit à l’université de Reims, plutôt spécialisé dans les sciences criminelles. J’ai aussi un diplôme d’avocat, mais je n’exerce pas la profession.


POUVEZ-VOUS RÉSUMER VOTRE LIVRE EN QUELQUES LIGNES ?

Criminodroïdes est un roman policier de science-fiction, ou plutôt d’anticipation dystopique, dans le style cyberpunk (popularisé par Philip K. Dick et le film Blade Runner). Il comporte trois histoires qui sont liées par un fil rouge. Les intrigues se déroulent au début du XXIIe siècle dans une ville immense et tentaculaire, où coexistent plus ou moins bien les humains et les robots. On y retrouve deux personnages principaux, le lieutenant Smog, un officier de police, et S’hin, une androïde parahumaine affectée à la prostitution. Ce sont les deux personnages principaux qui sont liés et se retrouvent dans des enquêtes et diverses aventures. Cela me permet également de faire une étude de mœurs, de proposer une vision du monde dans quatre-vingts ans, comme pour tout roman d’anticipation.

Criminodroïdes est le premier tome d’une cycle que j’ai nommé Chroniques de la Cité-Monde, dans lequel on retrouvera les deux personnages principaux, certains des personnages secondaires et d’autres personnages, dans le même lieu et à la même époque.  


À QUEL MOMENT AVEZ-VOUS COMMENCÉ À TRAVAILLER DESSUS ?

Il y a plusieurs années, le temps que le projet murisse, que je trouve des intrigues qui s’emboîtent autour des deux personnages principaux et que j’imagine l’univers dans lequel ils allaient évoluer. 


QU’EST-CE QUI VOUS A DONNÉ ENVIE DE L’ÉCRIRE ?

J’ai toujours voulu écrire un polar. Je trouve que c’est difficile. Comme je suis passionné de science-fiction, j’ai fait d’une pierre deux coups. C’est aussi simple que cela.


COMBIEN DE TEMPS AVEZ-VOUS MIS POUR L’ÉCRIRE ?

Je ne sais pas vraiment. Quelques mois entrecoupés de période où je n’avais pas le temps d’écrire.


EST-CE QUE L’ÉCRITURE A ÉTÉ COMPLIQUÉE ? AVEZ-VOUS EU DES MOMENTS DE DOUTES ? ENVIE DE TOUT ARRÊTER ?

Non. Pas sur ce livre-là.


AVIEZ-VOUS UN RITUEL D’ÉCRITURE PARTICULIER POUR CE LIVRE ? OÙ AVEZ-VOUS TOUJOURS LE MÊME ? QUEL EST-IL ?

Disons qu’il me faut du silence, du vrai silence qui dure, ce qui est très compliqué dans le monde où nous vivons qui n’est que boucan absurde et cacophonie incessante. J’écris quand je peux avoir de longues plages de temps pour m’immerger dans l’histoire sans être importuné. Je n’ai donc pas vraiment de rituel, mais l’angoisse de ne pas être suffisamment tranquille pour écrire sereinement.


POURQUOI AVOIR CHOISI CE GENRE LITTÉRAIRE ? ET POURQUOI AVOIR CHOISI CE SUJET ?

J’ai toujours aimé le roman policier, car je trouve que c’est une excellente façon de comprendre le monde dans lequel nous vivons (ou d’autres mondes). C’est une clef de lecture. Quant à la science-fiction, je suis tombé dedans étant petit et, depuis, je n’ai pas fait surface. Donc, ce genre s’est imposé naturellement.


COMMENT AVEZ-VOUS CHOISI VOS PERSONNAGES ? LEUR CARACTÈRE ? LEUR PRÉNOM ? EST-CE QUE DES PERSONNES RÉELLES VOUS LES ONT INSPIRÉ ?

C’est un ensemble complexe de rencontres et de choses vues. Pour Criminodroïdes et le cycle qui va suivre, j’ai choisi des noms sans identité géographique précise, sans rattachement à une population ou une nation, puisque dans mon roman, il n’y a plus d’États. Donc, les noms ont une consonance étrange, c’est voulu. Quant au caractère des personnages, je le choisi en fonction de la place que je souhaite leur donner dans l’intrigue, tout en essayant de former un équilibre. Certaines personnes réelles m’ont inspiré, mais en partie seulement.  


QUEL EST LE PERSONNAGE QUI VOUS RESSEMBLE LE PLUS ET POURQUOI ? ET CELUI DANS LEQUEL VOUS AVEZ MIS LE PLUS DE VOUS-MÊME ?

Le lieutenant Smog me ressemble un peu, mais il est beaucoup mieux que moi !


AVEZ-VOUS UN PERSONNAGE FAVORI ? LEQUEL ET POURQUOI ?

Mes deux personnages principaux, chacun à leur manière d’être.


COMMENT AVEZ-VOUS CHOISI LE OÙ LES LIEUX OU SE DÉROULE L’INTRIGUE ? PAR QUOI OU QUI AVEZ-VOUS ÉTÉ INSPIRÉ POUR FAIRE CE CHOIX ?

Je pensais à un roman d’anticipation dystopique depuis longtemps. J’y ai inséré des intrigues policières pour donner plus de matière à la narration, et plus de rythme.


Si ce livre devait faire passer UN message, quel serait-il ?

Comme beaucoup d’œuvres d’anticipation qui sont des contre-utopies, on voudrait dire : « surtout, ne faites pas ça. N’allez pas dans cette direction ». Mais on sait bien que cela n’arrive pas.  


AVEZ-VOUS DÉJÀ COMMENCE À TRAVAILLER SUR LE PROCHAIN ?

Oui, il est en cours d’achèvement. Je travaille également sur un troisième et un quatrième tome du cycle.


Y-A-T-IL DES AUTEURS QUI VOUS INSPIRENT POUR ÉCRIRE VOS HISTOIRES ?

Je pense que de manière invisible, tous les auteurs, tous les livres que j’ai lu nourrissent mon inspiration. Maintenant, sur la science-fiction, je suis influencé par les maîtres du genre : René Barjavel, Isaac Asimov, Ray Bradbury, Richard Matheson, William Gibson, Theodore Sturgeon, Philip K. Dick et bien d’autres…


UN DERNIER COMMENTAIRE ?

Pour paraphraser Dostoïevski dans L’Idiot : La littérature, comme la beauté, sauveront le monde.



OU TROUVER CE LIVRE ?

Plateforme : Amazon et le site de l’éditeur : https://editions-exaequo.com/criminodroides-fabrice-defferrard

Formats disponibles : Numérique et broché.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s