LE 9E JOUR

Cyrille Audebert

RÉSUMÉ : « Margot avait regardé la créature s’éloigner. Et elle en tremblait encore.
Dans un premier temps, si la jeune femme avait dû la décrire, le mot « difformité » se serait imposé à son esprit. Mais elle l’avait vue se mouvoir dans cette pièce, et ensuite franchir les remparts… Non, son corps tordu ne lui était pas un handicap : la créature se déplaçait même avec une aisance diabolique. Désormais, devant la puissance qui se dégageait du moindre de ses gestes, Margot refusait de ne voir en elle qu’un simple être humain… »

Les prairies Saint-Martin et l’usine désaffectée qui bordent le Cimetière du Nord abritent-elles réellement un fantôme ? Le nouveau collègue des détectives Jacques Lucas et David Huxley est-il un sorcier vaudou ? Les saintes ont-elles vraiment le pouvoir de rendre la parole aux muets et de guérir tous les maux ?
Pour l’avènement du printemps, Margot Baudor se pose beaucoup de questions, mais principalement celle-ci : « La météo, curieusement estivale de ce mois de mars, ne serait-elle pas responsable de la vague de meurtres abominables qui s’étend sur la ville ?… »


Avis général

C’est déjà le second livre que j’ai la chance de lire de Cyrille Audebert et c’est sans complexe que j’avoue avoir préféré celui-ci au précédent. J’étais déjà enchantée de retrouver des personnages connus que j’avais apprécié, mais ça n’est pas tout.

Même si ce roman parle d’un fantôme qui commettrait des meurtres, l’histoire est quand même beaucoup plus ancrée dans le réel et c’est ça que j’apprécie. Malgré l’évocation de quelques « croyances », je n’ai absolument pas été dérangée. Je suis donc repartie en compagnie de Margot Baudor à la poursuite d’un assassin, mais qui ne semble s’attaquer qu’à des « monstres ». Elle va donc devoir découvrir qui se cache derrière le « fantôme » et quel est le mobile de ses crimes.

On retrouve donc dans ce livre une intrigue déconcertante, bourrée de suspense, avec des doutes et des certitudes sur « l’assassin » sans jamais deviner le final. Pour faire court c’est un roman qui m’a vraiment captivé et que je recommande fortement !


Les personnages

On retrouve donc dans ce livre des personnages déjà connus pour ceux comme moi qui ont déjà lu « un temps de chien ».

En premier lieu, notre couple atypique d’enquêteurs, Margot et Octave avec quand même une grosse mise en avant de Margot. J’aime toujours autant son caractère particulier, une main de fer dans un gant de velours.

C’est vraiment un personnage très attachant, ainsi que ces deux amis que l’on retrouve encore dans ce livre, le duo de détectives Jacques et David. On leur attribuera un nouveau coéquipier, très très atypique, Laurier Belizaine alias « le sorcier » qui va se révéler très utile à l’enquête.

Et puis par contre, je reste sceptique sur un autre personnage que l’on découvre au début du livre, qui va faire de « nombreuses » apparitions sans jamais vraiment bien arriver à comprendre le rôle qu’elle va avoir dans l’intrigue et l’histoire racontée. Cyrille si tu sais m’éclairer à ce sujet 🙂


La forme

Ce roman est pour moi aussi bien écrit que le premier que j’ai lu, bien découper en paragraphe permettant de faire descendre la pression ou au contraire faire remonter le suspense au cours de l’intrigue.

L’écriture de cet auteur est vraiment agréable, fluide et très compréhensive, ce qui n’est pas le cas de tous les livres que j’ai pu lire et qui est un gros point négatif pour moi. C’est donc une très belle réalisation que l’on retrouve avec ce livre, très bien construit.


Le fond

On retrouve donc dans ce roman nos deux enquêteurs, enfin surtout Margot Baudor, à la recherche d’un fantôme tueur, accompagné de ces deux amis détective Jacques et David. Ceux-ci vont encore se révéler très utiles à l’enquête, surtout quand ils auront en 3ème homme le canadien Laurier Belizaire. Tous le monde part donc sur les traces du fantôme, qui va assassiner de nombreuses personnes au passé plus que douteux. Mais qui se cache derrière ces meurtres et quel en est le mobile. L’auteur nous réserve une fin intéressante et inattendue.

UN TEMPS DE CHIEN

Cyrille Audebert

RÉSUMÉ : La pie pencha la tête de côté et regarda la chose s’éloigner à travers la végétation dense du sous-bois. Si le froissement des broussailles indiquait que l’étrange apparition s’enfonçait bien dans une direction opposée à la sienne, elle patienta malgré tout encore un instant. Rassurée par le calme retrouvé, elle s’approcha en sautillant. Arrivée à moins de deux mètres du corps inanimé, la pie émit un léger grincement et fit un bond en arrière… Rien. Pas un mouvement. Il lui sembla qu’elle n’aurait aucune résistance à attendre de ce mets de choix. Elle s’avança prudemment, plongea son bec dans les viscères du cadavre étalés sur le sol pour s’emparer d’un morceau encore chaud. Aussitôt elle projeta sa tête en arrière pour faciliter le passage de la viande dans son gosier. Elle savait n’avoir que peu de temps avant que les autres charognards ne viennent lui disputer le corps déchiqueté de la femme…


Avis général

Alors je dois dire que je suis un peu embêtée pour faire mon retour, c’est assez déconcertant. J’ai lu beaucoup de retour, et des bons, sur ce roman, et du coup je ne m’attendais pas à ça. En effet, ce livre contient une grosse part de ce que j’appelle le « surnaturel » ce qui n’est franchement pas ma tasse de thé. Mais à côté de cela, j’ai tout de même été captivée par l’histoire que j’ai trouvé intéressante, avec malgré tout des moments où j’ai décroché lorsque les passages évoquaient des croyances, des mythes ect… Du coup pour moi cela reste un roman agréable, mais pas un « coup de coeur », alors que pour les amateurs du genre, vous allez adorer, foncez !!


Les personnages

Il y a plusieurs personnages mis en avant dans ce livre. On a tout d’abord notre couple d’enquêteurs, Margot et Octave, un couple atypique mais totalement attachant, chacun à leur manière. Puis nous avons le vieux Mac Cool qui va aller et venir, mais qui sera toujours en fil rouge, je n’ai pas vraiment d’avis tranché sur lui. Puis il y a aussi le détective Lucas et son acolyte David qui vont être aussi important que les autres pour le dénouement de l’intrigue.


La forme

J’ai apprécié l’écriture de l’auteur, la lecture était fluide et agréable, et les chapitres courts permettent de garder un rythme soutenu du début à la fin. Le suspense était bien présent et fût à son comble lors du dénouement final. Le fait que l’auteur nous explique les mythes et les croyances est essentiel pour comprendre l’intrigue, même si je dois avouer que j’étais totalement perdue car ce ne sont pas des sujets auxquels je m’intéresse habituellement. Tout était très bien fait dans ce livre.


Le fond

Une histoire un peu surprenante nous attend avec ce livre, sur fond de croyances et de mythes. Mais seront-nous dans la réel ou dans le surnaturel, c’est la question qui reste en suspens jusqu’à la fin. Margot et Octave enquêtent sur des meurtres atroces qui se produisent dans la région, perpétrés par un humain ou un animal hors du commun. Mais que vont-ils découvrir ? Et ce vieux qui est toujours non loin des lieux des crimes pourrait-il être le coupable ? Une enquête pleine de rebondissements, d’horreur et d’une petite touche d’amour avec notre couple d’enquêteurs.