HÉLOÏSE

OPHÉLIE COHEN

Nombre de pages : 349Date de parution : 13 octobre 2021Catégorie : Drame

Note : 5 sur 5.

RÉSUMÉ

Toutes les femmes ont une histoire. La mienne est plutôt moche.

A la veille de ses trente ans, au cours d’une nuit entourée des fantômes de son passé, Héloïse va se dévoiler. Portée par les souvenirs et les remords, elle ouvre la boîte de Pandore.

Noir, intime et dérangeant, un roman à la fois sombre et lumineux dans lequel les émotions sont à fleurs de mots.


Avis général

Encore un roman qui fait wahou ! Et qui m’a fait pleurer. J’avais ce livre depuis longtemps dans ma pal, j’ai bien fait de l’en sortir. J’ai été complètement bouleversée par l’histoire d’Héloïse, tout ce qu’elle a du subir, tout ce qu’elle nous raconte, avec ses mots et ses émotions. On croirait tellement une histoire vraie que ça décuple les ressentis. Et puis je me suis retrouvée dans certaines situations, certains questionnements. J’ai ressenti tellement de tristesse pendant ma lecture, et la fin n’a fait qu’accentuer ce sentiment encore plus. L’écriture de cette histoire est incroyable, les mots choisis à la perfection pour créer et maintenir cette ambiance oppressante. Il ne m’aura pas fallu beaucoup de temps pour arriver au bout des trois cents pages, que je n’ai même pas vu passer. Et quand la dernière page est arrivée, il a fallu que je quitte Héloïse, un moment difficile. Et j’ai mis un peu de temps après avoir fini ce livre pour me remettre de mes émotions, c’est vraiment un livre qui me restera longtemps en mémoire. Difficile à croire que c’est le premier de l’auteure. Il ne reste plus qu’à espérer qu’il y en ai encore beaucoup d’autres.


Les perSOnnages

Forcément, il y a Héloïse dans ce livre. Cette jeune femme qui se raconte, et qui m’a vraiment touché. Mais elle m’a aussi mise en colère, j’avais envie de la secouer parfois. En fait, Héloïse est une femme que l’on pourrait croiser dans la rue. Et oui, il y a des personnes comme ça qui ont une vie difficile. Mais attention, on n’est pas dans l’excès non. C’est une jeune femme à laquelle on s’attache, impossible de faire autrement.


La forme

J’ai littéralement été séduite par l’écriture de ce roman. Addictif ça, c’est sûr. Dès les premières pages, on plonge dans la vie d’Héloïse, l’ambiance est sombre et oppressante, elle nous raconte les événements avec ses mots et ses émotions. Les mots sont crus et parfois difficiles, mais c’est aussi grâce à ça qu’on ressent à fond les émotions. Et quelles émotions ! J’avais le cœur serré, juste quelques petits moments de relâchement lors de certains passages « heureux » mais dans l’ensemble, ça fait mal. J’ai versé des larmes oui oui. Le style d’écriture est juste parfait, totalement adapté à l’histoire. C’est vraiment un sans-faute pour ce livre qui reste forcément longtemps dans les mémoires.


LE FOND

L’auteure nous raconte dans ce livre la vie d’une jeune femme qui n’a pas eu de chance dans la vie. Entre moments de rares bonheurs et événements difficiles, Héloïse doit lutter contre elle-même, contre ses démons, pour tenter de sauver sa vie, de se sauver. Une sorte de carnet intime pour soulager sa conscience, mais va-t-elle trouver la paix au fond d’elle… Une introspection que chacun devrait faire pour se remettre en question, affronter son passé et son présent. Accepter les erreurs faites et aller de l’avant. C’est en tout cas ce que l’on souhaite pour Héloïse.