LA COLLINE

L. A. BAILEY

Nombre de pages : 425

Date de parution : 08/10/2021

RÉSUMÉ :  » La Colline du crack, un monde à part aux portes de Paris. Dans cet enfer où errent les âmes perdues, un prédateur rôde.
Lorsque des prostituées sont retrouvées sauvagement assassinées, l’affaire est confiée au capitaine Lukas Drakovic du DRPJ. Avec son groupe, parviendra-il à mettre fin à cette folie meurtrière ?
À mi-chemin entre le roman noir et le thriller, inspirée de faits réels, la Colline est une descente vertigineuse dans une réalité brutale.
Parfois, les véritables coupables ne sont pas toujours ceux que l’on croit… »


Avis général

Wahou ! Voilà comment résumer ce livre en un seul mot. Je ne m’attendais pas du tout à ça ! A aimer autant les personnages, à m’attacher à eux, à aimer le fond de l’histoire comme sa construction, à ressentir autant d’émotions, bref tout ce qui fait un excellent roman ! On retrouve tout ça ici et c’est génial ! J’étais tellement triste de tourner la dernière page, j’en voulais encore ! Lukas, Anna je vous aime ! Vous et vos caractères bien spéciaux, mais tellement attachants quand même !

Même si j’ai trouvé le début peut être un peu long, une fois rentrée dans le vif du sujet, j’ai été happée par un suspense constant, à me poser des tonnes et des tonnes de questions, et même si j’avais deviné certaines petites choses, le plaisir du final ne fût pas amoindri. L’auteure a su parfaitement nous emmener où elle le souhaitait, nous faire passer ses émotions à travers sa plume simple mais si juste. J’ai déjà hâte de découvrir ses autres romans !

Pour finir, j’ai tellement aimé ce livre que j’ai lu les 400 pages en quelques heures seulement, il était inconcevable de remettre au lendemain la fin, il me fallait savoir à tout prix ! Attention roman addictif en vue !!


Les personnages

On a tout d’abord le capitaine Lukas Drakovic. Un homme au caractère bien spécial mais au cœur tendre. Je me suis tout de suite attachée à lui, à ce qu’il est, à son histoire. Mais il n’y a pas que lui dans l’équipe d’enquêteurs, il y a aussi Leah, à l’image de son supérieur, un caractère bien à elle, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et sait s’affirmer quand il le faut, mais avec un petit cœur tendre également. Et le dernier de la fine équipe, Rocco, qui est plus discret mais que l’on appréciera tout autant que ses deux collègues. Le trio « cliché » comme je l’appelle puisque l’on retrouve assez souvent cette hiérarchie mais attention, ça ne me déplaît pas pour autant au contraire, c’est un juste milieu parfait.

Et puis d’un autre côté, on retrouve Anna, une jeune maman célibataire, avocate, qui sait parfaitement gérer sa vie professionnelle et un peu moins bien la personnelle. Je l’ai trouvé très arrogante au départ, dans les premiers chapitres, je n’aimais pas ce qu’elle laissait paraître. Mais plus j’ai avancé dans l’histoire, plus j’ai appris à la connaître et quand les barrières sont tombées, je l’ai aimé autant que j’ai aimé Lukas. Oui j’ai kiffé grave ces deux personnages qui m’ont permis d’être à fond dans l’histoire.

Et puis tout autour gravitent différents autres personnages, certains que j’ai aimé, d’autres que j’ai détesté, mais il faut de tout pour construire une bonne histoire qui n’en serait pas une sans un minimum de « méchants ».


La forme

A part le début que j’ai peut être trouvé un peu long, une fois rentrée dans l’histoire, je n’en suis plus sortie avant la fin du livre. La plume de l’auteur est simple, efficace, la lecture fluide et agréable, un livre qui une fois ouvert ne se ferme pas avant d’avoir tourné la dernière page. Un roman addictif comme j’en ai peu rencontré jusqu’à maintenant, car il faut vraiment être à fond pour avaler 400 pages d’un coup ! Un exploit pour moi et donc rien que pour ça je félicite l’auteure de sa prouesse. Les chapitres nous permettent de faire des pauses, pour reprendre notre souffle dans une intrigue avec un suspense omniprésent, mais, à chaque paragraphe son rebondissement, ça ne s’arrête jamais. Tout ce que j’aime dans ce type de livre, ce n’est pas l’ennui, des émotions, de la peur, de la joie, des questions auxquelles on attend des réponses qui parfois tardent à venir et nous poussent à tourner et tourner les pages, encore et encore. 


Le fond

L’auteure nous plonge, sans vraiment nous submerger, dans un monde que l’on sait exister mais dont on ne veut pas se soucier. Celui de ces sans-abris qui sont contraints de tout pour vivre et pour se payer leur crack pour la plupart. Un sujet difficile mais parfaitement maîtrisé par l’auteur. On la sent vouloir être au plus proche de la vérité tout en nous proposant une fiction. Des jeunes femmes, prostituées et droguées, sont tuées et violées par un homme mystérieux. Lukas et son équipe vont tout faire pour mettre la main sur cet homme, et ils vont se rendre compte que les gens ne sont pas toujours ce qu’ils paraissent être. Alors oui, l’auteure nous offre des meurtres sur un plateau, de la violence, mais aussi un peu (voir beaucoup d’amour) parce que ça fait du bien (même dans ce type de roman) et parce que ça rend toujours les sujets un peu plus faciles à digérer.

MEURTRE À L’AMBASSADE

DAMIEN GUICHARDON

Nombre de pages : 334Date de parution : 01/04/2020Catégorie : Polar

Note : 4 sur 5.

RÉSUMÉ

De retour d’excursion dans le nord de la Thaïlande, David Petit rentre à l’ambassade de France où il travaille.
Spectateur d’un meurtre, il en devient à la fois témoin et suspect.
Effectivement, pourquoi la victime avait-elle une photo de lui dans son téléphone ?
Mêlé de près à l’enquête, David va tout tenter pour le découvrir, au risque de sa vie.


Avis général

Encore un auteur et un roman découvert grâce à un service presse et c’est encore une belle surprise. Même si j’ai eu du mal à entrer complètement dans l’histoire, une fois embarquée, je n’ai pas décrocher jusqu’à la fin de la lecture, qui s’est avérée agréable. Le seul petit point négatif mais non lié directement à la qualité du roman, ce sont les noms des villes et autres îles citées, c’est toujours un exercice difficile pour moi dès que l’intrigue se passe hors de France. Mais une fois prise d’affection pour David, je vais trembler avec lui, dans sa course à la vie, car oui, le but de cet homme est de rester en vie le plus longtemps possible malgré tous les dangers qui le guettent. Il y a dans ce roman un suspense à n’en plus finir, des rebondissements, des meurtres, on se demande comment tout ça va bien pouvoir finir. Et pour mon plus grand plaisir, j’ai le second de l’auteur à lire très prochainement et j’ai déjà hâte !


Les personnages

Il m’a fallu un peu de temps mais je me suis finalement prise d’affection pour le personnage qu’est David. J’ai aimé le voir évoluer au fil de l’histoire, prenant de plus en plus confiance en lui. J’ai eu très peur aussi pour lui, dont la vie est menacée à de nombreuses reprises sans que l’on sache pourquoi et surtout sans que l’on s’y attende. L’auteur a vraiment trouvé le juste milieu avec son personnage, ni trop ni pas assez, il est juste comme je les aime.

On côtoie aussi beaucoup celui qui sera mènera l’enquête à ses côtés, celui qui devra le protéger et faire avancer l’enquête, Jean-Marc. Il peut paraître un peu brut comme ça, mais au fond c’est un homme qui éprouvera une grande affection pour David, je les ai vraiment aimé tous les deux.

Il y aura aussi de nombreux autres personnages, certains que l’on va aimé et d’autres qui seront détestables.


La forme

Je dois avouer que j’ai trouvé le début un peu long, j’ai eu peur de m’ennuyer, mais j’ai très vite changé d’avis une fois l’histoire lancée. Car l’auteur fait en sorte que l’on ne s’ennuie pas justement, meurtres, rebondissements, un suspense à n’en plus finir, j’ai vraiment été étonnée car je ne m’y attendais pas et j’ai totalement été séduite. L’écriture est fluide, simple mais efficace, la lecture a vraiment été très agréable une fois que je suis complètement rentrée dans l’histoire. J’ai été déçue d’arriver à la dernière page, vraiment. J’ai hâte de lire le prochain de l’auteur et j’espère être aussi enthousiaste à la fin que je le suis pour celui-ci.


Le fond

L’auteur nous propose dans ce livre une intrigue allant de la Thailande à Hong Kong, suite à un meurtre perpétré à l’ambassade de France en Thailande. Il nous entraîne avec lui dans différents milieux qui sont pour la plupart peu connus. On découvre donc les magouilles des mafieux, des politiques et même parfois de la police. David est entraîné malgré lui dans une enquête à laquelle il ne comprend pas grand chose. Il va devoir comprendre qui lui en veut et pourquoi, et surtout tenter tant bien que mal de rester en vie, y parviendra-t-il ?

Matt Dubois tome 2 : LA MORT LUI VA SI BIEN

Ludovic Metzker

RÉSUMÉ : Appelés en urgence à l’Institut médico-légal de Paris pour le vol de plusieurs dossiers concernant des indigents, Joachim et Mélinda découvrent que la redoutable organisation mafieuse connue sous le nom de « La Famille » dissimule un plan machiavélique.

Alors qu’une menace plane sur les deux capitaines, le commandant Matt Dubois refait surface, plus déterminé que jamais.

Commence entre eux et « La Famille » une partie d’échecs.
Un jeu auquel Matt Dubois n’aime pas perdre !


Avis général

J’ai une nouvelle fois passé un très bon moment en compagnie de Matt Dubois et son équipe. Ce personnage totalement décalé et déjanté. La suite de son enquête sur « La famille » va nous faire « tourner en bourrique ». J’ai pris un très grand plaisir à lire ce roman et la fin ne m’a pas conquise, il faut une suite !!!


Les personnages

J’ai retrouvé Matt Dubois dans une nouvelle enquête avec son caractère toujours bien trempé et si particulier. Ca pourrait le rendre détestable mais on découvre dans son second tome une partie de son histoire et on ne peut finalement que s’attacher à lui. C’est justement ce caractère qui fait tout son charme. Au delà de Mélinda et Joachim que l’on connait déjà et que j’avais apprécié, on découvre un nouveau personnage plus en détail dans ce roman et je l’ai tout autant apprécié que les autres.


La forme

J’ai lu ce second livre aussi rapidement que le premier, tellement bien écrit, une lecture fluide et très agréable, j’ai tourné les pages sans m’en rendre compte, j’apprécie vraiment la plume de cet auteur. Concernant l’intrigue, les nombreux rebondissements nous maintiennent en haleine jusqu’au bout. Mais arrivé à la fin, je ne m’attendais pas à tourner la dernière page, j’en voulais encore plus. Je le répète : JE VEUX LA SUITE 😀


Le fond

Matt Dubois réapparait dans ce second tome pour continuer son enquête et arrêter les membre de « La Famille » et il découvre qu’ils peuvent se cacher n’importe où et manipuler n’importe qui. A l’aide de ses deux coéquipier, ils vont tenter d’arrêter de les arrêter. Mais tout ne va pas se passer comme prévu et nous allons vivre avec eux de nombreux rebondissements. On retrouve un Matt Dubois comme on l’aime, avec son mauvais caractère qui va pourtant l’aider à résoudre cette affaire, enfin il le pense. J’attends le troisième tome avec impatience…